Le cho­co­lat dans tous ses états

Prestige (Lebanon) - - Happy Holidays -

Que se­rait Noël sans cette di­vine gour­man­dise? In­utile de culpa­bi­li­ser après chaque bou­chée, le cho­co­lat, roi de la fête, reste un atout pour le mo­ral.

Com­ment rendre un cho­co­lat bien lisse et brillant? Quand le cho­co­lat com­mence à fondre au bain- ma­rie, ajou­ter 3 c. à s. de lait tout en mé­lan­geant dé­li­ca­te­ment. Le ré­sul­tat est sur­pre­nant.

Choi­sir le cho­co­lat en fonc­tion du des­sert à pré­pa­rer. Pour un gâ­teau, uti­li­sez un cho­co­lat noir avec au moins 50% de ca­cao. Pour une mousse, op­tez aus­si pour un cho­co­lat noir, mais avec 70% de ca­cao.

Le cho­co­lat est un an­ti- stress, il est bon pour le cho­les­té­rol, c’est un ex­cellent an­ti­oxy­dant, il di­mi­nue la ten­sion ar­té­rielle, et il est bon pour les femmes en­ceintes.

Il n’est pas conseillé de consom­mer une dinde fraî­che­ment abat­tue. Pla­cée au frais, la viande doit « mû­rir » au moins six jours. Pour la cuis­son, sor­tir la vo­laille du ré­fri­gé­ra­teur en­vi­ron quatre heures avant de la mettre au four pour que sa chair soit à la tem­pé­ra­ture de la pièce. Une dinde de quatre kilos non far­cie de­mande un temps de cuis­son de deux heures; comp­ter une de­mi- heure de plus pour une vo­laille far­cie, dans un four à tem­pé­ra­ture moyenne de 180°. Une dinde sur­ge­lée de­vrait être dé­con­ge­lée com­plè­te­ment dans le ré­fri­gé­ra­teur.

Plus il fait froid et plus les dindes lais­sées à l’ex­té­rieur de­viennent grasses et em­plu­mées, dit- on.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.