Georges Khab­baz

Co­mé­dien et Ecri­vain

Prestige (Lebanon) - - Reportage -

La car­rière de Georges Khab­baz a dé­bu­té dans les an­nées 90, par­ti­ci­pant à des feuille­tons de dif­fé­rents re­gistres à la té­lé­vi­sion, mais il a brillé dans les rôles co­miques qu’il af­fec­tionne par­ti­cu­liè­re­ment, no­tam­ment dans la sé­rie co­mique « Ab­do w Ab­do » entre autres, avec Yor­go Chal­houb qui a ren­con­tré un im­mense suc­cès dans les an­nées 2000. Cet ar­tiste po­ly­va­lent qui en­seigne le théâtre à l’uni­ver­si­té a aus­si écrit plu­sieurs pièces de théâtre, il dit pré­fé­rer le théâtre à la té­lé­vi­sion, car il aime sen­tir en di­rect les ré­ac­tions du pu­blic, les rires, les larmes, les ap­plau­dis­se­ments et les com­men­taires.

Où ai­mez- vous pas­ser les fêtes de Noël et de fin d’an­née? J’aime pas­ser Noël en fa­mille, sur­tout la veille de Noël le 24 dé­cembre parce que c’est une fête fa­mi­liale. Pour le Nou­vel An je ne sors plus dans des lieux pu­blics ou des res­tau­rants, je le passe avec des couples d’amis dans un cha­let ou chez moi. J’aime ac­cueillir la nou­velle an­née dans la sé­ré­ni­té avec de bons plats et de bonnes bois­sons.

Quel ca­deau ai­me­riez- vous re­ce­voir à Noël? La plu­part des ca­deaux que je re­çois tournent au­tour des vê­te­ments, car mes proches savent que je n’ai pas la pa­tience de faire les bou­tiques alors ils m’offrent des vê­te­ments. Mais il n’y a pas un ca­deau par­ti­cu­lier que j’ai­me­rais re­ce­voir, le plus beau ca­deau à mes yeux n’est pas ma­té­riel, c’est la réunion de la fa­mille, y com­pris les tantes et les oncles, les cou­sins et cou­sines. Ce­la étant dit, un beau livre, un DVD, les ca­deaux d’ordre cultu­rel me font plai­sir et sont tou­jours les bien­ve­nus. Se­lon quels cri­tères faites- vous le choix de vos ca­deaux? J’es­saie d’of­frir quelque chose d’ori­gi­nal, des ca­deaux aux­quels les autres ne pensent pas en gé­né­ral, quand je voyage je fais des ré­serves de ca­deaux as­sez ex­cep­tion­nels, d’ordre cultu­rel que j’offre à mes amis.

Quelles sont vos ré­so­lu­tions pour 2017? D’abord je vou­drais sou­hai­ter pour 2017 que le man­dat du nou­veau pré­sident ap­porte au pays la paix et la pros­pé­ri­té. Sur le plan per­son­nel, j’ai en­vie de pro­gres­ser dans mon tra­vail au théâtre et au ci­né­ma en y in­tro­dui­sant une nou­velle di­men­sion. Ega­le­ment sur le plan per­son­nel j’ai­me­rais faire un pas dé­ci­sif en vue de construire une fa­mille

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.