Mais quel est l'in­té­rêt?

Le Quotidien (Luxembourg) - - Vorderseite - Ni­co­las Klein

Quelle réus­site, quel triomphe pour la Ville de Pa­ris! Elle vient en ef­fet de se voir at­tri­buer les Jeux olym­piques 2024 face à... per­sonne. Eh oui, or­ga­ni­ser les JO est une si bonne af­faire que pour les olym­piades de 2024 et 2028, il n'y avait que deux can­di­dats : Pa­ris et Los An­geles. De­puis 1976 et les JO de Mon­tréal, au­cun pays or­ga­ni­sa­teur n'a res­pec­té les coûts pré­vus. Dans une France frap­pée par le chô­mage de masse, la pau­vre­té (8 mil­lions de pauvres) et les cures d'aus­té­ri­té, il est lé­gi­time de s'in­ter­ro­ger sur la per­ti­nence de cette can­di­da­ture. Les Fran­çais se­raient-ils meilleurs ges­tion­naires que les Bri­tan­niques (Londres-2012 a coû­té 12 mil­liards d'eu­ros au lieu de 6) ou que les Ja­po­nais (To­kyo-2020 est pas­sé d'une fac­ture de 6,4 mil­liards d'eu­ros à plus de 16)?

Dans le do­maine fi­nan­cier, l'ar­gu­ment de poids de la can­di­da­ture pa­ri­sienne est que l'im­mense ma­jo­ri­té des in­fra­struc­tures existent dé­jà. Mais ne fau­dra-t-il pas les rénover? Et à com­bien va s'éle­ver la fac­ture sé­cu­ri­taire dans un pays où les forces de sé­cu­ri­té sont dé­jà sou­mises à rude épreuve?

Un des autres ar­gu­ments est que les JO se­ront une vi­trine pour la France. Pa­ris a-t-elle vrai­ment be­soin de ce­la pour être une des villes les plus tou­ris­tiques du monde dans le pays le plus vi­si­té du monde? Il y a éga­le­ment le rai­son­ne­ment fal­la­cieux se­lon le­quel le dé­par­te­ment de la Seine-Saint-De­nis (le plus pauvre de l'Hexa­gone) pro­fi­te­ra de l'ins­tal­la­tion du vil­lage olym­pique sur son ter­ri­toire. Mais comme à Londres, ce­la ne fe­ra qu'aug­men­ter les prix de l'im­mo­bi­lier et les classes po­pu­laires se­ront re­fou­lées en­core plus loin de la ca­pi­tale.

Vou­loir pro­mou­voir la pra­tique spor­tive est louable, mais les JO n'ont au­cune in­fluence sur celle-ci. Plu­tôt que de tom­ber dans la fo­lie des gran­deurs, ne se­rait-il pas plus ju­di­cieux de se concen­trer sur des pro­jets lo­caux à taille hu­maine, qui pro­fi­te­raient vrai­ment aux ha­bi­tants, plu­tôt que sur un évè­ne­ment spor­tif qui, à l'ins­tar de la Coupe du monde de foot­ball, est de­ve­nu le sym­bole de l'ar­gent roi et un pa­ra­dis pu­bli­ci­taire pour marques de bois­son ga­zeuse et de carte de cré­dit?

Newspapers in French

Newspapers from Luxembourg

© PressReader. All rights reserved.