L'in­fluence de Mon­san­to

Le Quotidien (Luxembourg) - - Monde -

Une cen­taine de pages du rap­port de l'Au­to­ri­té eu­ro­péenne de sé­cu­ri­té des ali­ments (EFSA) sur le gly­pho­sate, un her­bi­cide contro­ver­sé, semblent être une co­pie de la de­mande de ré­au­to­ri­sa­tion dé­po­sée par le groupe amé­ri­cain Mon­san­to, rap­portent ven­dre­di La Stam­pa et The Guar­dian. La li­cence eu­ro­péenne du gly­pho­sate, qui entre en par­ti­cu­lier dans la com­po­si­tion du Roun­dup, le pro­duit phare de Mon­san­to, ex­pire fin 2017 et le dé­bat sur son re­nou­vel­le­ment fait rage au sein de l'UE.

En juillet, la Com­mis­sion s'est dite fa­vo­rable à ce re­nou­vel­le­ment, en s'ap­puyant en par­ti­cu­lier sur un rap­port de l'EFSA de 2015 concluant qu'il n'y a pas de rai­son de clas­ser le gly­pho­sate comme can­cé­ro­gène.

Or, se­lon les deux quo­ti­diens ita­lien et bri­tan­nique, une par­tie cru­ciale de ce rap­port semble un co­pier/col­ler d'un do­cu­ment dé­po­sé en 2012 par Mon­san­to au nom de la «Gly­pho­sate Task Force», un consor­tium de plus d'une ving­taine d'en­tre­prises com­mer­cia­li­sant des pro­duits à base de gly­pho­sate en Eu­rope.

Newspapers in French

Newspapers from Luxembourg

© PressReader. All rights reserved.