An­gers trace sa route. Et Metz?

FC METZ Tou­jours in­vain­cus après cinq jour­nées, les An­ge­vins sont ce­pen­dant en quête d'un pre­mier suc­cès à do­mi­cile qu'ils sou­haitent ob­te­nir, ce di­manche (17 h).

Le Quotidien (Luxembourg) - - Football Sports - Jean-Sé­bas­tien Gal­lois (Le Ré­pu­bli­cain lor­rain)

Metz doit lan­cer sa sai­son, ce di­manche, sur la pe­louse du stade Ray­mond-Ko­pa. Un im­pé­ra­tif. Pro­blème, pour une équipe sup­po­sée na­vi­guer dans les mêmes eaux que le ba­teau mes­sin, le SCO vogue en père pei­nard de­puis l'ou­ver­ture du cham­pion­nat. Alors que les Lor­rains traînent leur spleen tout au fond du clas­se­ment, les An­ge­vins, eux, font par­tie du cercle très fer­mé (avec le PSG, Lyon et Bor­deaux) des écu­ries en­core in­vain­cues.

Certes, le bi­lan ac­tuel des hommes de Sté­phane Mou­lin ne fait état que d'une seule vic­toire (chez le pro­mu amié­nois, 0-2). Mais les quatre nuls ob­te­nus par ailleurs ne sont pas si ano­dins au re­gard de l'iden­ti­té des ad­ver­saires : face à Bor­deaux (2-2), à Mar­seille (1-1), contre Lille (1-1) et à Saint-Étienne (1-1). Ce der­nier ré­sul­tat a d'ailleurs lais­sé quelques re­grets à l'en­traî­neur an­ge­vin : «Ve­nir à Saint-Étienne et être tout près de la vic­toire est sa­tis­fai­sant. Mais nous n'avons pas été ré­com­pen­sés to­ta­le­ment. Nous avons en­core beau­coup de tra­vail, mais l'image de l'équipe et le jeu sont en nette évo­lu­tion.» Ce dé­but de sai­son (très) en­cou­ra­geant, le SCO le doit, no­tam­ment, au main­tien d'un cer­tain équi­libre mal­gré les dé­parts de têtes de gon­dole telles que N'Doye, Pé­pé ou Died­hiou. «C'est la troi­sième sai­son d'An­gers en Ligue 1. C'est au­jourd'hui une équipe plus mûre, dé­crypte l'en­traî­neur du FC Metz, Phi­lippe Hin­sch­ber­ger. Il existe un vé­ri­table sa­voir-faire dans ce club qui est par­ve­nu à faire éclore des joueurs ve­nus de l'étage in­fé­rieur, à l'image de Ca­pelle ou To­ko-Ekam­bi.»

Au to­tal, le club du pré­sident Saïd Cha­bane a at­ti­ré neuf re­crues. Dont l'in­ter­na­tio­nal al­gé­rien You­cef Be­laï­li ve­nu re­lan­cer une car­rière in­ter­rom­pue par une sus­pen­sion de deux ans pour un contrôle po­si­tif… à la co­caïne. Ce der­nier ne fi­gu­re­ra pas au sein du groupe ap­pe­lé à affronter le FC Metz (il ne se­ra qua­li­fié qu'à par­tir du 20 sep­tembre). Le SCO de­vra éga­le­ment se pas­ser des ser­vices de son at­ta­quant, l'ex-Bas­tiais En­zo Cri­vel­li, qui a éco­pé de deux matches de sus­pen­sion après son ex­clu­sion à Saint-Étienne. Qu'im­porte, Phi­lippe Hin­sch­ber­ger af­firme sa­voir où il met les pieds : «Cette équipe an­ge­vine joue peut-être de ma­nière moins di­recte que la sai­son pas­sée, d'au­tant qu'elle a per­du, no­tam­ment, un joueur comme N'Doye qui était un élé­ment fort dans le do­maine aé­rien, ana­lyse le tech­ni­cien mo­sel­lan. Elle est donc un peu plus sur un mode tech­nique. Ce­la dit, elle a su gar­der cer­taines va­leurs dont l'agres­si­vi­té et la com­ba­ti­vi­té, sur­tout au mi­lieu où elle est très pré­sente sur les deuxièmes bal­lons.» Peu­têtre lui manque-t-elle en­core un peu de jus­tesse dans les der­niers gestes comme ce fut le cas face aux Verts. De ceux qui per­met­traient à An­gers d'ob­te­nir son pre­mier suc­cès à do­mi­cile, ce di­manche, face à une for­ma­tion mes­sine qui «au­ra les crocs», de­vine le mi­lieu of­fen­sif Pier­rick Ca­pelle.

Newspapers in French

Newspapers from Luxembourg

© PressReader. All rights reserved.