Le Qa­tar et Al-Khe­laï­fi dans le col­li­ma­teur de la jus­tice

AF­FAIRE L'émi­rat, dé­jà dans le vi­seur pour la dé­si­gna­tion du Mon­dial, est dé­sor­mais soup­çon­né de corruption pri­vée dans l'at­tri­bu­tion des droits mé­dia, via beIN.

Le Quotidien (Luxembourg) - - Sports Football -

L'étau se res­serre au­tour du Qa­tar et du pa­tron de beIN Me­dia, Nas­ser AlK­he­laï­fi, par ailleurs pré­sident du PSG.

Le mi­nis­tère pu­blic de la Con­fé­dé­ra­tion (MPC) hel­vé­tique a ain­si an­non­cé hier avoir ou­vert une en­quête le 20 mars 2017, à l'en­contre à la fois de Jé­rôme Valcke, an­cien se­cré­taire gé­né­ral de la FIFA, dé­jà sus­pen­du 10 ans pour d'autres faits de corruption, et du Qa­ta­rien Nas­ser Al-Khe­laï­fi, PDG de la so­cié­té beIN Me­dia, «en lien avec l'oc­troi de droits mé­dia pour les Coupes du monde de foot­ball».

Le groupe beIN Me­dia «ré­fute toutes les ac­cu­sa­tions por­tées» par la jus­tice. «Le groupe col­la­bo­re­ra plei­ne­ment avec les au­to­ri­tés et at­tend se­rei­ne­ment les suites de l'en­quête», pour­suit la so­cié­té dans un com­mu­ni­qué.

Valcke, mis en exa­men, a quit­té libre hier soir les bu­reaux du MPC à Berne et «conteste la to­ta­li­té des ac­cu­sa­tions», a in­di­qué son avo­cat, Me Cec­cal­di.

L'épouse de Jé­rôme Valcke, qui l'ac­com­pa­gnait en Suisse, «a éga­le­ment été en­ten­due par les en­quê­teurs mais à Lau­sanne», a-t-on ap­pris d'une autre source ju­di­ciaire. Le couple Valcke de­vait re­joindre Bar­ce­lone hier soir où il est dé­sor­mais do­mi­ci­lié, a pré­ci­sé Me Cec­cal­di.

Une troi­sième per­sonne, un homme d'af­faires «ac­tif dans le do­maine des droits spor­tifs», est éga­le­ment vi­sée mais le MPC n'a pas com­mu­ni­qué son iden­ti­té.

L'en­quête a été ou­verte pour «soup­çon de corruption pri­vée, d'es­cro­que­rie, de ges­tion dé­loyale et de faux dans les titres», a in­di­qué le MPC, pré­ci­sant qu'une opé­ra­tion «co­or­don­née» a été me­née si­mul­ta­né­ment en France, en Grèce, en Ita­lie et en Espagne, dans le cadre de cette pro­cé­dure.

Per­qui­si­tion à beIN Sports à Pa­ris

Les bu­reaux pa­ri­siens de la chaîne de té­lé­vi­sion qa­ta­rienne beIN Sports ont ain­si été per­qui­si­tion­nés hier, a an­non­cé le par­quet na­tio­nal fi­nan­cier (PNF) fran­çais. Le PDG du groupe, Nas­ser Al-Khe­laï­fi, oc­cupe éga­le­ment le poste de pré­sident du Pa­ris SG, qui ap­par­tient de­puis 2011 au fonds d'in­ves­tis­se­ment qa­ta­rien QSI.

Jé­rôme Valcke, 57 ans, est soup­çon­né d'avoir «ac­cep­té des avan­tages in­dus en lien avec l'oc­troi de droits mé­dia dans cer­tains pays de la part d'un homme d'af­faires dans le do­maine des droits spor­tifs en ce qui concerne les Coupes du monde de foot­ball de la FIFA de 2018, 2022, 2026 et 2030, et de la part de Nas­ser Al-Khe­laï­fi en ce qui concerne les Coupes du monde de la FIFA de 2026 et 2030», a pré­ci­sé le MPC.

La Coupe du monde 2018 a été oc­troyée à la Rus­sie et celle de 2022 au Qa­tar lors d'un double vote du Con­seil de la FIFA en 2010. Les édi­tions 2026 et 2030 n'ont pas en­core été at­tri­buées.

De­puis 2015, la FIFA est frap­pée par le plus grand scan­dale de corruption de son his­toire. La jus­tice suisse a ou­vert une en­quête sur les condi­tions d'at­tri­bu­tion des Coupes du monde 2018 et 2022, sur les­quelles pèsent de forts soup­çons de corruption.

Valcke, d'autres af­faires

Et de nom­breux an­ciens res­pon­sables du foot­ball mon­dial ont de­puis lors été ar­rê­tés ou ont fait l'ob­jet de de­mandes d'ex­tra­di­tion de la jus­tice amé­ri­caine. Le pro­cès de plu­sieurs d'entre eux doit s'ou­vrir en no­vembre de­vant un tri­bu­nal de New York.

De source ju­di­ciaire, Jé­rôme Valcke a été in­ter­pel­lé hier ma­tin à la sor­tie d'un hô­tel à Ge­nève. La veille, il avait pris part à une au­dience de­vant le Tri­bu­nal ar­bi­tral du sport (TAS) à Lau­sanne, où il contes­tait sa sus­pen­sion de 10 ans.

Dans ce dos­sier de­vant le TAS, il ré­fute no­tam­ment son im­pli­ca­tion dans une af­faire de re­vente de billets du Mon­dial-2014. Pour ces faits, le MPC a rap­pe­lé que Jé­rôme Valcke fai­sait l'ob­jet d'une autre pro­cé­dure pé­nale, ou­verte en par­ti­cu­lier pour soup­çon de dif­fé­rents actes de ges­tion dé­loyale.

L'an­cien di­rec­teur du mar­ke­ting puis se­cré­taire gé­né­ral de l'ins­tance (2007-2015 pour ce der­nier poste) a aus­si été ac­cu­sé par la FIFA d'avoir éga­le­ment uti­li­sé des voyages en jets pri­vés à des fins per­son­nelles.

Nas­ser Al-Khe­laï­fi et son groupe beIN Me­dia ont ré­fu­té toutes les ac­cu­sa­tions por­tées à leur en­contre.

Newspapers in French

Newspapers from Luxembourg

© PressReader. All rights reserved.