Metz se met aux Verts

FRANCE Les Gre­nats ten­te­ront de dé­cro­cher leur deuxième vic­toire de la sai­son, de­main, à Saint-Étienne, contre un ad­ver­saire in­vain­cu dans le Chau­dron.

Le Quotidien (Luxembourg) - - Sports Football - Ch­ris­tian Jou­gleux (Le Ré­pu­bli­cain lor­rain)

Le FC Metz rend vi­site de­main à une vé­né­rable ins­ti­tu­tion du foot­ball fran­çais et son dé­tour par le Fo­rez ra­vive un sou­ve­nir pour le moins mi­ti­gé.

La sai­son der­nière, les Gre­nats au­raient pu si­gner leur match ré­fé­rence à Geof­froy-Gui­chard, mais ils avaient quit­té le Chau­dron dans la frus­tra­tion. La faute à une autre ins­ti­tu­tion lo­cale, Loïc Per­rin, qui avait ar­ra­ché une éga­li­sa­tion mi­ra­cu­leuse à quelques se­condes du der­nier coup de sif­flet (2-2, 90+5). Et re­la­ti­vi­sé, de fait, la per­for­mance des Lor­rains.

Tou­ché au mol­let droit, Per­rin ne vi­vra pas les re­trou­vailles ce wee­kend, et cette ab­sence ne de­vrait pas pei­ner les Mes­sins : «Dé­fen­si­ve­ment, il a beau­coup de poids dans cette équipe, ad­met Phi­lippe Hin­sch­ber­ger. Of­fen­si­ve­ment aus­si. Il est tou­jours dans les bons coups sur leurs coups de pied ar­rê­tés.» L'en­traî­neur parle d'ex­pé­rience, for­cé­ment. En mars der­nier, il avait sug­gé­ré à Saint-Etienne d'éri­ger «une sta­tue» en l'hon­neur de ce ca­pi­taine «qui sauve des coups énormes».

Deux dé­çus par Troyes

Les Verts se­ront éga­le­ment pri­vés de Pierre-Ga­briel contre les Gre­nats et des doutes en­tourent en­core les par­ti­ci­pa­tions de Pog­ba et Maï­ga. Si­non, ces équipes au­ront tout le loi­sir d'évo­quer leurs pe­tits pro­blèmes com­muns. Car Metz (0-1) et SaintÉ­tienne (2-1) viennent d'être dou­chés par la même équipe de Troyes et les deux clubs, mal­gré des classements très dis­tincts, ont une même obli­ga­tion de sur­saut. Avec, au pas­sage, des dis­cours qui se res­semblent.

Alors que Phi­lippe Hin­sch­ber­ger pes­tait hier contre un manque d'ef­fi­ca­ci­té «pa­ra­doxal» au re­gard du nombre d'oc­ca­sions mes­sines, son ho­mo­logue sté­pha­nois li­vrait cette ana­lyse 500 ki­lo­mètres plus loin : «J'es­père voir une ré­ac­tion de mes joueurs après la dé­faite à Troyes où nous avons eu le bal­lon pour ne rien en faire, dixit Os­car Gar­cia. Nous avons fait 38 centres pour mar­quer seule­ment un but…»

Le FC Metz a éga­le­ment pris l'ha­bi­tude de re­cy­cler d'an­ciens Sté­pha­nois (Co­hade, Er­ding, Bi­se­vac, As­sou-Ekot­to, Roux, Ri­vière), mais le pa­ral­lèle s'ar­rê­te­ra là. In­vain­cus à do­mi­cile, les Verts (7e) ne luttent pas pour leur sur­vie dans l'élite et ils peuvent aus­si se fé­li­ci­ter d'avoir réus­si leur tran­si­tion de­puis le dé­part de l'his­to­rique Ch­ris­tophe Gal­tier cet été.

«J'ai­me­rais bien avoir leurs moyens, re­con­naît Hin­sch­ber­ger. Avec Dio­ny, Ca­bel­la, Ha­mou­ma et Bam­ba, cette équipe a du po­ten­tiel of­fen­sif. Sur une perte de balle, ils sont ca­pables d'al­ler au bout. Mais Saint-Étienne a eu aus­si de la réus­site. An­gers, par exemple, a tou­ché trois fois la barre contre eux…» Quelque part, l'en­traî­neur semble en­vieux. La réus­site n'est pas un concept mes­sin cette sai­son.

Newspapers in French

Newspapers from Luxembourg

© PressReader. All rights reserved.