Four­ney­ron prête pour Pyeong­chang

DO­PAGE L'an­cienne mi­nistre fran­çaise des Sports a été nom­mée à la tête de la nou­velle au­to­ri­té de contrôle mise sur pied par l'Agence mon­diale an­ti­do­page (AMA).

Le Quotidien (Luxembourg) - - La Der Des Sports -

Va­lé­rie Four­ney­ron a été nom­mée à la tête du con­seil de cette Au­to­ri­té de contrôle in­dé­pen­dante (ACI), qui re­groupe quatre autres membres, dont deux is­sus du Co­mi­té in­ter­na­tio­nal olym­pique (CIO).

Ré­cla­mée par le CIO pour ren­for­cer le sys­tème an­ti­do­page in­ter­na­tio­nal, l'ACI a vo­ca­tion à se mettre à la dis­po­si­tion des fé­dé­ra­tions spor­tives in­ter­na­tio­nales qui le sou­haitent ou des or­ga­ni­sa­tions res­pon­sables de grands évè­ne­ments. Ça ne de­vrait donc pas être le cas pour d'im­por­tantes fé­dé­ra­tions comme le cy­clisme (UCI) ou le foot­ball (FIFA), qui ont mis en place leur propre sys­tème de contrôle in­dé­pen­dant. Tout comme dans l'ath­lé­tisme, où l'IAAF a lan­cé une uni­té d'in­té­gri­té (AIU) après le scan­dale de corruption qui a tou­ché son an­cien pa­tron La­mine Diack sur fond de do­page en Rus­sie.

«Le CIO pour­ra comp­ter sur les ser­vices de l'ACI dé­jà aux Jeux olym­piques d'hi­ver de Pyeong­chang 2018», a dé­cla­ré dans un com­mu­ni­qué du CIO son pré­sident, Tho­mas Bach.

«Bonne nou­velle pour la lutte an­ti­do­page»

«Cette nou­velle au­to­ri­té in­dé­pen­dante de tests est une bonne nou­velle pour la lutte an­ti­do­page et la pro­tec­tion des ath­lètes propres», s'est fé­li­ci­tée Va­lé­rie Four­ney­ron, es­ti­mant que l'ACI doit per­mettre de «sor­tir du conflit d'in­té­rêts, réel ou per­çu».

Ce conflit d'in­té­rêts ré­side prin­ci­pa­le­ment dans le fait que des fé­dé­ra­tions spor­tives in­ter­na­tio­nales sont elles-mêmes char­gées d'or­ga­ni­ser la lutte an­ti­do­page et de sanc­tion­ner des ath­lètes ve­dettes de leur dis­ci­pline. Mais au dé­part en tout cas, les fé­dé­ra­tions vont avoir le choix de se tour­ner ou non vers l'ACI. La struc­ture de­vrait être fi­nan­cée dans un pre­mier temps par le CIO, «mais le bu­si­ness mo­del à terme c'est que ses clients la fi­nancent», a in­di­qué un ac­teur de la lutte an­ti­do­page.

L'an­cienne mi­nistre des Sports (2012-2014) de Fran­çois Hol­lande était pré­si­dente du co­mi­té mé­di­cal de l'AMA et elle a pi­lo­té le groupe de tra­vail sur la créa­tion de l'ACI.

Les autres membres du con­seil de l'ACI sont le Turc Ugur Er­de­ner, pour re­pré­sen­ter le CIO, l'Ita­lien Fran­ces­co Ric­ci Bit­ti, pour les fé­dé­ra­tions in­ter­na­tio­nales, la Zim­babwéenne Kirs­ty Co­ven­try, pour re­pré­sen­ter la com­mis­sion des ath­lètes du CIO et le Chi­nois Pei­lie Chen, en tant que membre in­dé­pen­dant.

Va­lé­rie Four­ney­ron prend la tête de l'ACI.

BAR­CE­LONE (foot­ball) À en croire le Dai­ly Mail, Lio­nel Mes­si, qui a qua­li­fié mer­cre­di l'Ar­gen­tine pour le Mon­dial-2018, se­rait tout proche de pro­lon­ger son contrat avec le FC Bar­ce­lone. Son sa­laire an­nuel de­vrait avoi­si­ner les quelque 50 mil­lions et sa fi­dé­li­té au club ca­ta­lan se­rait ré­com­pen­sée par un bo­nus de... 90 mil­lions! Un ef­fort as­tro­no­mique que le club pour­rait fi­nan­cer en met­tant en vente les droits du na­ming du Camp Nou!

Newspapers in French

Newspapers from Luxembourg

© PressReader. All rights reserved.