Vive les chi­noi­se­ries!

Le Quotidien (Luxembourg) - - Lire -

L'écri­vain belge Jean-Phi­lippe Tous­saint signe Made in Chi­na – un très réus­si et cu­rieux ob­jet lit­té­raire. Mê­lant réa­li­té et fic­tion, c'est lim­pide et aci­du­lé…

Bien plus qu'une en­vie : «Quand j'écris, je vou­drais pou­voir m'abs­traire du monde réel pour me fondre dans la fic­tion.» Et puis, des mots comme une confidence : «La pro­ba­bi­li­té qu'un livre ache­vé ait été écrit exac­te­ment comme il a été écrit est qua­si nulle. À chaque mo­ment de la créa­tion d'un livre, de même qu'à chaque ins­tant de la vie, se pré­sente à nous des choix à faire, des dé­ci­sions à prendre, qui, se­lon les orien­ta­tions qu'on pren­dra, fi­ge­ront à ja­mais l'ave­nir. On au­rait pu faire un autre choix, prendre une autre dé­ci­sion, et la vie ou le livre se se­raient alors en­ga­gés dans une autre di­rec­tion...»

Voi­là donc une pre­mière pos­si­bi­li­té de lec­ture de Made in Chi­na, nou­veau livre de Jean-Phi­lippe Tous­saint. Oui, une pos­si­bi­li­té de ré­flexion sur l'art, la créa­tion, la lit­té­ra­ture, l'écri­ture… Mais chez Tous­saint, écri­vain (et aus­si ci­néaste) belge ap­pro­chant la soixan­taine et ré­pu­té pour des textes comme La Salle de bain (1985), L'Ap­pa­reil-pho­to (1989), Faire

l'amour (2002), Fuir (2005) ou Nue (2013), ce n'est ja­mais simple. Lui, l'au­teur de l'ur­gence pa­tiente et de la pa­tience ur­gente, il prend plai­sir à em­prun­ter les che­mins de tra­verse, les im­passes, les voies sans is­sue. Ain­si, une fois en­core, il dé­roule un texte où se mêlent réa­li­té et fic­tion, où s'em­mêlent au­to­por­trait, por­trait d'un ami, ré­cit du tour­nage d'un film et ré­flexions sur le ro­man.

Dans un ré­cent en­tre­tien, Jean-Phi­lippe Tous­saint a lon­gue­ment évo­qué ce cu­rieux ob­jet lit­té­raire qu'est Made in Chi­na : «Il y a plu­sieurs re­gistres dans le livre. C'est à la fois une chro­nique, un ro­man, un jour­nal et un es­sai. De prime abord, il évoque les cou­lisses du tour­nage de The Ho­ney Dress en Chine. Mais à la chro­nique de ce tour­nage vient se mê­ler in­si­dieu­se­ment un texte de ré­flexion théo­rique sur la créa­tion. Et c'est aus­si un por­trait de mon ami Chen Tong, mon édi­teur chi­nois.» Évi­dem­ment, quelques maîtres de la lec­ture ex­press ont été dé­sta­bi­li­sés par ce nou­veau livre de Jean-Phi­lippe Tous­saint. Ils n'y ont vu qu'un texte brouillon – tant pis pour eux! En ef­fet, dans Made in Chi­na comme dans tous les textes de Tous­saint, il n'y a pas d'ef­fet de manche, ça ne joue pas dans les pleins et les dé­liés. Tous­saint, c'est une écri­ture li­quide, aci­du­lée, lim­pide. Qui sait avan­cer, qui ne se pa­ro­die pas… Ici, l'écri­vain belge livre aus­si quelques beaux mo­ments ro­ma­nesques qui, à eux seuls, jus­ti­fient le temps de lec­ture.

Dans les pages qui ra­content Chen Tong, mais aus­si Be­ckett et Rob­beG­rillet, on dé­guste une lit­té­ra­ture de haute vo­lée et un sens rare de la chose vue et re­le­vée. Dans d'autres comme celles de la pré­pa­ra­tion du tour­nage de son film, on se ré­gale de suivre la re­cherche d'un che­val que Tous­saint ima­gine fil­mer sur une piste d'aé­ro­port. Et on es­quisse un sou­rire d'ef­froi dans celles où le ci­néaste s'in­ter­roge sur la fa­çon de faire tour­ner un es­saim d'abeilles au­tour du man­ne­quin qui por­te­ra la robe de miel… Dans ce livre tout en chi­noi­se­ries, Jean-Phi­lippe Tous­saint prend un ma­lin plai­sir à s'amu­ser. Avec lui-même. Avec le lec­teur. Tout en pré­ci­sant : «Même si c'est le réel que je ro­mance, il est in­dé­niable que je ro­mance.»

S. B.

Made in Chi­na, de Jean-Phi­lippe Tous­saint. Édi­tions de Mi­nuit.

Newspapers in French

Newspapers from Luxembourg

© PressReader. All rights reserved.