Es­clave dans l'en­fer li­byen

Le Quotidien (Luxembourg) - - Vorderseite -

Laurent Du­rai­sin

Les images sont ter­ribles. La chaîne d'in­for­ma­tion en conti­nu amé­ri­caine CNN a dif­fu­sé hier soir un do­cu­ment en pro­ve­nance de Li­bye. Les images sont floues, tremblent. Elles sont prises par un té­lé­phone por­table. La vi­déo dé­voile les vi­sages de mi­grants ori­gi­naires ap­pa­rem­ment du Ni­ge­ria se­lon la chaîne. Une voix se fait en­tendre : «800, 900, 1 000, 1 100, 1 200... Ven­du!» La ca­mé­ra de ce té­lé­phone por­table vient de cap­ter une mise aux en­chères de mi­grants ef­fec­tuée par des Li­byens non iden­ti­fiés. Les deux Ni­gé­rians ont été ache­tés pour un peu moins de 800 eu­ros. Ils ef­fec­tue­ront des tra­vaux dans les champs de leur nou­veau pro­prié­taire. Le com­mis­saire-pri­seur passe en­suite à la pro­chaine vente d'es­claves et ha­rangue les po­ten­tiels ache­teurs en de­man­dant si l'un d'eux a be­soin d'une per­sonne pour creu­ser fos­sés ou puits. L'ac­croche marche, la vente se pour­suit.

Il semble que cette vente se soit dé­rou­lée à proxi­mi­té de la ca­pi­tale, Tri­po­li. Se­lon les don­nées de CNN, une dou­zaine de jeunes mi­grants dé­si­rant re­joindre

Laurent Du­rai­sin

l'Eu­rope sont tom­bés entre les mains de ces mar­chands d'es­claves et ont été ven­dus. La chaîne amé­ri­caine a re­mis ces do­cu­ments aux au­to­ri­tés li­byennes. Elles ont pro­mis d'ou­vrir une en­quête... pas sûr qu'elle aille au bout et que les tra­fi­quants d'êtres hu­mains soient dé­bus­qués! Ces groupes cri­mi­nels opèrent presque im­pu­né­ment le long de la côte et ont donc dé­sor­mais trou­vé un autre moyen pour faire de l'ar­gent. La route de la Mé­di­ter­ra­née se re­ferme peu à peu sous l'im­pul­sion des pays eu­ro­péens qui ont mul­ti­plié les ac­cords avec le pou­voir li­byen. Cer­tains ré­fu­giés qui ont tra­ver­sé la moi­tié du conti­nent afri­cain se re­trouvent donc pri­son­niers. Quand ils ne sont pas ven­dus comme es­claves, les ré­fu­giés pris en mer par les gardes-côtes li­byens sont en­tas­sés dans des centres de dé­ten­tion par les au­to­ri­tés. Femmes et en­fants com­pris. Ils se­raient 20 000 au­jourd'hui contre 7 000 en sep­tembre. Les condi­tions de vie sont in­sou­te­nables. Seul le haut-com­mis­saire de l'ONU aux droits de l'homme s'est éle­vé contre cette si­tua­tion. Une voix qui semble bien seule.

Newspapers in French

Newspapers from Luxembourg

© PressReader. All rights reserved.