Entre amis, en fa­mille...

ESCH-SUR-AL­ZETTE Le mar­ché de Noël ou­vri­ra ven­dre­di. Un ac­cent plus par­ti­cu­lier se­ra mis sur la res­tau­ra­tion cette an­née. L'es­prit cha­leu­reux de Noël est là.

Le Quotidien (Luxembourg) - - Cap Au Sud - Fa­ce­book : Escher Krë­scht­moart De notre jour­na­liste Hu­bert Ga­me­lon

I ls mettent du coeur à l'ou­vrage. Les ou­vriers du CIGL Esch, as­so­cia­tion de ré­in­ser­tion par l'em­ploi, tra­vaillent de­puis dix jours sur le mar­ché de Noël eschois. Comme chaque an­née, il s'agit de faire une belle dé­co avec un maxi­mum de ma­té­riaux re­cy­clés. L'en­trée prin­ci­pale, sous la grande arche, fait l'ob­jet d'une at­ten­tion par­ti­cu­lière : guir­landes en bou­teilles co­lo­rées, tubes lu­mi­neux dans un an­cien conduit de cli­ma­ti­sa­tion, des­sin d'une sky­line d'Esch dans une chute d'acier, grande pa­roi de bois ré­cu­pé­ré dans la fo­rêt... Quelle ima­gi­na­tion! «Tout n'est pas nou­veau, ad­met Ma­thieu Tas­sin, un res­pon­sable du CIGL. Nous avons beau­coup de bou­lot par ailleurs, on ne peut pas re­faire le mar­ché de Noël à neuf chaque an­née.» La grande pa­roi en bois rem­place celle en verre, et est du plus bel ef­fet. «C'est du bois four­ni par l'ANF (NDLR : l'ad­mi­nis­tra­tion de la Na­ture et des Fo­rêts) d'Esch, à l'El­ler­gronn. Les types sont hy­per sym­pas là-haut.» Tou­jours sous la grande arche, les éco­liers eschois ont été mis à con­tri­bu­tion : 24 classes ont réa­li­sé des ca­siers en bois avec des pe­tites scènes de Noël ou d'hi­ver po­laire.

Cha­let : l'ac­cent sur la res­tau­ra­tion

Cô­té cha­let et ani­ma­tions, le syn­di­cat d'ini­tia­tive eschois gère les com­mandes de main de maître. «L'ac­cent est en­core mis un peu plus sur la nour­ri­ture cette an­née, avec no­tam­ment un cha­let hol­lan­dais, orien­té uni­que­ment sur le pois­son.» Pois­son frit, ha­reng, des­serts tra­di­tion­nels du pays des digues : ça pro­met. On re­trou­ve­ra bien sûr les grillades al­le­mandes, le cha­let suisse, les bei­gnets de pomme de terre luxem­bour­geois et autres stands de gaufres ou de bières. «Nous avons at­teint un ra­tio 50-50 entre les stands de nour­ri­ture et ceux d'ar­ti­sa­nat, je pense que c'est une li­mite.»

Une tren­taine de cha­lets at­tendent les Eschois sur la place de l'Hô­tel-de­ville, dès ven­dre­di soir. Un pro­gramme d'ani­ma­tions (plus de 40!) est pré­vu jus­qu'à Noël, tous les ven­dre­dis soirs, sa­me­dis soirs et di­manches. Le mar­ché eschois se­ra ou­vert tous les jours de 10 h à 20 h, et même 22 h pour les ani­ma­tions le sa­me­di.

Les équipes du CIGL Esch mon­taient les der­niers élé­ments du dé­cor, hier. Les cha­lets ou­vri­ront ven­dre­di.

Les ou­vriers du CIGL réa­lisent une dé­co­ra­tion à base de ma­té­riaux re­cy­clés pour le mar­ché de Noël eschois, qui ouvre ven­dre­di.

Guir­landes, éle­ments de dé­co : tout est fait main!

Une tren­taine de stands vont ou­vrir sur la place de l'Hô­tel de ville.

Newspapers in French

Newspapers from Luxembourg

© PressReader. All rights reserved.