À la porte du garage

Isolation : les portes sec­tion­nelles re­poussent le froid.

Le Quotidien (Luxembourg) - - La Grande Région -

Les portes sec­tion­nelles prennent moins de place que d'autres mo­dèles, mais en plus, elles per­mettent de mieux iso­ler votre garage et donc... votre mai­son.

Vous aviez pen­sé à tout... La laine de verre au gre­nier, le triple vi­trage aux fenêtres, la pro­tec­tion de la fa­çade. Et la porte du garage alors? En ef­fet, c'est là un point d'en­trée ma­jeur du froid. À l'heure de bâ­tir ou de ré­no­ver cet ac­cès, il est donc bon de ré­flé­chir à une meilleure isolation de cette huis­se­rie. Certes, des kits existent en ma­ga­sin pour amé­lio­rer les per­for­mances de votre an­cien mo­dèle. Mais un rou­leau de ouate de po­ly­es­ter fixé par un adhé­sif double face ne se­ra ja­mais aus­si per­for­mant que les nou­velles ma­tières em­ployées par les construc­teurs de portes de garage. Le bois ou le PVC simple ont fait place à des mo­dèles dis­po­sant de 40 mm de po­ly­uré­thane entre les tôles in­té­rieure et ex­té­rieure. Au­tre­ment plus ef­fi­cace!

Par­mi les dif­fé­rents mo­dèles de portes sur le mar­ché, les portes sec­tion­nelles ont le vent en poupe. Un peu plus chères à l'achat, elles s'avèrent plus à même de vous faire réa­li­ser des éco­no­mies d'éner­gie sur le chauf­fage. À la fer­me­ture, leurs dif­fé­rents pans se joignent plus pré­ci­sé­ment, lais­sant moins d'es­paces au froid pour s'im­mis­cer dans votre in­té­rieur. Elles peuvent aus­si se voir ajou­ter, à leur pied, un gros ca­ou­tchouc qui vien­dra s'écra­ser au sol lors de la fer­me­ture. De quoi per­mettre non seule­ment une isolation plus ef­fi­cace, mais une étan­chéi­té ren­for­cée en cas de lé­gères inon­da­tions. Agréable quand le garage est en bord de rue ou en contre­bas d'une pente...

Ni vu, ni connu

Les fa­bri­cants les plus à la pointe pro­posent éga­le­ment, en op­tion, des rac­cords à mon­ter sur le cadre dor­mant de la porte. De quoi en­traî­ner une rup­ture ef­fi­cace du pont ther­mique entre la struc­ture mé­tal­lique de la porte et la ma­çon­ne­rie.

Mais si les portes de ga­rages sec­tion­nelles ont la cote ac­tuel­le­ment, c'est sur­tout parce qu'elles sont moins en­com­brantes que leurs «cou­sines». Fonc­tion­nant comme un vo­let rou­lant, la plu­part cou­lissent sur deux rails ver­ti­caux avant de ve­nir se lo­ger, ho­ri­zon­ta­le­ment, juste en des­sous de votre pla­fond. Ni vu, ni connu. Le sys­tème vous laisse le plein usage de votre garage, au cen­ti­mètre près. Ce­la n'était pas le cas, par exemple, avec ces portes bas­cu­lantes qui, pour se re­fer­mer, ve­naient mordre sur le vo­lume in­té­rieur du garage. Ou ces mo­dèles cou­lis­sants qui se col­lant aux pa­rois im­po­saient de lais­ser un pan de mur libre de tout ran­ge­ment… Et donc une perte de place.

Les mo­dèles sec­tion­nels se dé­clinent se­lon tous les mo­tifs pos­sibles, du bois au mé­tal. Ces portes de garage peuvent aus­si bé­né­fi­cier d'une ou­ver­ture ma­nuelle ou mo­to­ri­sée. Sa­chant qu'il existe même des sys­tèmes de sé­cu­ri­té an­ti­re­le­vage qui fe­ront mordre la pous­sière aux cam­brio­leurs. Si­tôt la porte ra­bais­sée, un cli­quet s'en­clenche, ver­rouillant la porte sur ses axes. Im­pos­sible à sou­le­ver, même en cas de cou­pure élec­trique. Comme le froid, les vo­leurs res­te­ront donc, eux aus­si, de­hors!

Newspapers in French

Newspapers from Luxembourg

© PressReader. All rights reserved.