Une ques­tion de choix

Le Quotidien (Luxembourg) - - Vorderseite - Je­re­my Za­bat­ta

La pho­to des deux vé­hi­cules de po­lice qui se sont vio­lem­ment per­cu­tés (en­traî­nant la mort d'un po­li­cier et plu­sieurs bles­sés graves dans les rangs des forces de l'ordre) peut prê­ter à sou­rire et ren­voyer vers les scènes de cas­cade des (trop) nom­breux films Taxi, dont le cin­quième opus est ac­tuel­le­ment au ci­né­ma. Mais la réa­li­té est bien moins heu­reuse, avec au moins une vie fau­chée trop tôt. D'au­tant qu'à la base de ce ca­ram­bo­lage mor­tel, on trouve un au­to­mo­bi­liste al­coo­li­sé qui vou­lait évi­ter un ba­nal contrôle de la route dans le Nord.

La suite, ce sont les pa­trouilles sillon­nant la ré­gion qui ouvrent l'oeil afin de mettre la main sur le «fuyard». Puis la collision entre les deux vé­hi­cules de po­lice quelques mi­nutes plus tard, sans la pré­sence du fuyard en ques­tion, dans une ma­noeuvre en­core cou­verte du se­cret de l'en­quête en cours. Un par­fait exemple de ce que l'on ap­pelle com­mu­né­ment «l'ef­fet pa­pillon».

L'au­to­mo­bi­liste al­coo­li­sé risque gros au vu des nom­breux dé­lits ac­cu­mu­lés en une soi­rée : conduite sous l'em­prise de l'al­cool, évi­te­ment d'un contrôle de po­lice et ten­ta- tive de fuite. Mais peut-on lui mettre sur le dos le dé­cès tra­gique de l'agent de po­lice sous pré­texte que son com­por­te­ment a conduit au drame? Ce se­ra à la jus­tice de le dire. Il fau­dra se po­ser la ques­tion de sa­voir s'il ne faut pas mo­der­ni­ser la loi sur l'al­cool au vo­lant.

Car même avec un re­trait de per­mis, la loi au­to­rise de prendre sa voi­ture pour se rendre au tra­vail, donc à sillon­ner les routes d'un pays qui laisse de nom­breuses al­ter­na­tives pour se dé­pla­cer, même après un bon re­pas ou une bonne soi­rée ar­ro­sée. En y ré­flé­chis­sant, un taxi fac­ture une cin­quan­taine d'eu­ros pour faire Esch-Luxem­bourg et en­vi­ron le triple pour se rendre d'Esch à Die­kirch.

Une belle somme ef­fec­ti­ve­ment, mais est-ce que cette poi­gnée de billets vaut les consé­quences tra­giques du choix de cet au­to­mo­bi­liste? D'un autre cô­té, la ma­noeuvre sans doute dan­ge­reuse de la po­lice pour re­trou­ver un conduc­teur al­coo­li­sé en va­lai­telle la chan­delle? Sartre di­sait que l'«on a tou­jours le choix», mais faut-il en­core être conscient des consé­quences de chaque choix.

Newspapers in French

Newspapers from Luxembourg

© PressReader. All rights reserved.