Luf­than­sa en pole po­si­tion

La com­pa­gnie aé­rienne al­le­mande au­rait fait la meilleure offre pour la re­prise d'Ali­ta­lia.

Le Quotidien (Luxembourg) - - Économie -

La pro­po­si­tion de la com­pa­gnie al­le­mande Luf­than­sa pour une éven­tuelle re­prise d'Ali­ta­lia est «la plus pro­met­teuse», a ju­gé hier le mi­nistre ita­lien du Dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique, Car­lo Ca­len­da, dans un en­tre­tien au quo­ti­dien La Re­pub­bli­ca.

Trois offres ou ma­ni­fes­ta­tions d'in­té­rêt, dont une de Luf­than­sa et une autre d'Ea­syJet, ont été re­mises pour une éven­tuelle re­prise de la com­pa­gnie en dif­fi­cul­té. «Ali­ta­lia reste fra­gile et a be­soin d'un par­te­naire. Il y a la pos­si­bi­li­té de tra­vailler sur les offres et d'ar­ri­ver à une so­lu­tion struc­tu­relle qui ne coûte pas plus aux ci­toyens », a sou­li­gné le mi­nistre. «Ob­jec­ti­ve­ment, l'offre de Luf­than­sa est la plus pro­met­teuse», a-t-il ajou­té.

Un porte-pa­role de Luf­than­sa a ex­pli­qué la se­maine der­nière que la com­pa­gnie al­le­mande avait «sou­mis un do­cu­ment dé­cri­vant (ses) idées pour une "NewA­li­ta­lia" re­struc­tu­rée», tout en pré­ci­sant que «l'Ali­ta­lia d'au­jourd'hui» n'était «pas in­té­res­sante».

En fonc­tion de la ré­cep­tion don­née à ce do­cu­ment, «nous pou­vons ima­gi­ner d'autres dis­cus­sions», at-il pour­sui­vi, alors que Luf­than­sa a tou­jours sou­li­gné son in­té­rêt pour le mar­ché ita­lien.

Luf­than­sa ré­clame que les commissaires char­gés de gé­rer la com­pa­gnie ita­lienne la re­struc­turent pro­fon­dé­ment avant un éven­tuel ra­chat.

Car­lo Ca­len­da s'était fé­li­ci­té la se­maine pas­sée que Luf­than­sa ait amé­lio­ré sa pro­po­si­tion, «tant en termes de main­tien des liai­sons in­ter­con­ti­nen­tales que du per­son­nel». Se­lon la presse ita­lienne, Luf­than­sa ré­cla­me­rait la sup­pres­sion de quelque 4 000 em­plois sur les 8 400 qui font par­tie de la branche «avia­tion», au lieu des 6 000 sup­pres­sions sou­hai­tées pré­cé­dem­ment.

La com­pa­gnie bri­tan­nique à bas coûts Ea­syJet a an­non­cé de son cô­té avoir pré­sen­té une «ma­ni­fes­ta­tion d'in­té­rêt re­vue pour une Ali­ta­lia re­struc­tu­rée, dans le cadre d'une al­liance», sans don­ner de dé­tails ni le nom des ac­teurs avec les­quels elle a noué cette al­liance. Se­lon les mé­dias ita­liens, il s'agi­rait du fonds amé­ri­cain Cer­be­rus et de la com­pa­gnie amé­ri­caine Del­ta.

Newspapers in French

Newspapers from Luxembourg

© PressReader. All rights reserved.