La Ci­né­ma­thèque va rou­vrir ses portes

LUXEM­BOURG Fer­mé de­puis un mois en rai­son de la pré­sence de pu­naises de lit, l'éta­blis­se­ment ac­cueille­ra à nou­veau les ci­né­philes à par­tir de vendredi.

Le Quotidien (Luxembourg) - - Documents -

Le trai­te­ment a été ef­fi­cace. Le 20 mars der­nier, la Ci­né­ma­thèque fer­mait ses portes à cause de la pré­sence de pu­naises de lit dans cer­taines par­ties de la salle. En consé­quence, «un as­sai­nis­se­ment com­plet» a eu lieu ces der­nières se­maines. «Ain­si, toute la salle a été sou­mise à un trai­te­ment ther­mique (cha­leur sèche de 60 °C), pro­cé­dé ef­fi­cace ga­ran­tis­sant l'éli­mi­na­tion com­plète des pu­naises de lit dans tous les stades de dé­ve­lop­pe­ment, sans l'uti­li­sa­tion d'in­sec­ti­cide, in­dique dans un com­mu­ni­qué la Ville de Luxem­bourg. Un contrôle de chiens re­ni­fleurs spé­cia­li­sés dans la dé­tec­tion de pu­naises de lit a confir­mé la réus­site de l'as­sai­nis­se­ment.»

Ré­sul­tat, la Ci­né­ma­thèque va pou­voir rou­vrir ses portes à par­tir de vendredi. La Ci­né­ma­thèque re­pren­dra ses pro­jec­tions comme il est pré­vu dans la pro­gram­ma­tion men­suelle du mois d'avril. Ain­si, les spec­ta­teurs au­ront l'op­por­tu- ni­té de dé­cou­vrir vendredi à 18h30 One, Two, Th­ree (ÉtatsU­nis 1961, Billy Wil­der) et To Be or Not to Be (États-Unis 1942, Ernst Lu­bitsch) à 20 h 30 lors de la soi­rée de réou­ver­ture. Les séances de l'Uni­ver­si­té po­pu­laire du ci­né­ma ain­si que d'autres séances spé­ciales se­ront re­pro­gram­mées dans la me­sure du pos­sible, et an­non­cées dans la bro­chure de pro­gram­ma­tion et sur www.ci­ne­ma­theque.lu.

À par­tir de vendredi, la Ci­né­ma­thèque re­pren­dra ses pro­jec­tions comme il est pré­vu dans sa pro­gram­ma­tion men­suelle du mois d'avril.

Newspapers in French

Newspapers from Luxembourg

© PressReader. All rights reserved.