Feu rouge pour les cam­brio­leurs

METZ Six Géor­giens sus­pec­tés de cam­brio­lages ont été in­ter­pel­lés, hier en dé­but d'après-mi­di, ave­nue Foch.

Le Quotidien (Luxembourg) - - Faits De Société -

Les au­to­mo­bi­listes qui se trou­vaient ave­nue Foch à Metz, hier vers 13 h 30, ont as­sis­té à l'in­ter­pel­la­tion ro­cam­bo­lesque de six in­di­vi­dus. Les Géor­giens, qui cir­cu­laient à bord d'une Al­fa Ro­méo et d'une Fiat Pun­to, étaient sui­vis, de­puis Cus­tines (54) par un im­por­tant dis­po­si­tif de gen­darmes. Sans comp­ter le re­cours à un hé­li­co­ptère pour sur­vo­ler l'A31, em­prun­té par ces hommes sus­pec­tés de cam­brio­lages.

Tout a dé­bu­té jeudi der­nier, en mi­lieu d'après-mi­di, avec le si­gna­le­ment d'une ha­bi­tante de Jouyaux-Arches tom­bée nez à nez, dans la cour de sa mai­son, avec des hommes au com­por­te­ment sus­pect. Ces der­niers quittent ra­pi­de­ment les lieux à bord d'un vé­hi­cule dont une des­crip­tion dé­taillée a pu être four­nie aux gen­darmes de la bri­gade d'Ars-sur-Mo­selle. Un si­gna­le­ment pris au sé­rieux par les mi­li­taires du Groupe d'en­quête de lutte an­ti­cam­brio­lage (Ge­lac) de la com­pa­gnie de Metz.

De Cus­tines à Metz

Hier ma­tin, ce même vé­hi­cule est re­pé­ré dans la com­mune de Cus­tines. Il est sui­vi d'une Fiat Pun­to. Ces six oc­cu­pants semblent se li­vrer à une ac­ti­vi­té de re­pé­rage qui n'échappe pas à la sa­ga­ci­té des mi­li­taires. Ceux-ci mettent im­mé­dia­te­ment un vaste dis­po­si­tif de sur­veillance. Ban­co! Vers 13 h, un cam­brio­lage est si­gna­lé dans un pa­villon de la com­mune.

Le dis­po­si­tif se met en branle pour in­ter­pel­ler les sus­pects. L'hé­li­co­ptère de la gen­dar­me­rie est sol­li­ci­té. De­puis les airs, les mi­li­taires sur­veillent les fuyards qui re­montent l'A31 vers Metz.

Pas moins d'une quin­zaine de mi­li­taires, ve­nus de dif­fé­rentes uni­tés, sont sur leurs traces. À un feu rouge de l'ave­nue Foch, les six pré­ve­nus, qui ré­sident dans un foyer de MetzSa­blon, sont ar­rê­tés. Tous ont été pla­cés en garde à vue. Ils pour­raient avoir pris part éga­le­ment à deux autres cam­brio­lages, com­mis vendredi sur Metz.

L'en­quête, confiée à di­vers ser­vices de gen­dar­me­rie et po­lice, ne fait que com­men­cer. Elle de­vra, no­tam­ment, éta­blir si d'autres faits peuvent être re­pro­chés aux six hommes.

Del­phine De­matte

(Le Ré­pu­bli­cain lor­rain)

Newspapers in French

Newspapers from Luxembourg

© PressReader. All rights reserved.