DU­DE­LANGE A DEJA (AU MOINS) LA C3

COUPES D'EU­ROPE De­puis son suc­cès au Gal­gen­berg, di­manche soir, le F91 est as­su­ré de fi­nir la sai­son en tant qu'eu­ro­péen. Mais c'est bien évi­dem­ment la lu­cra­tive (et re­fon­dée) Ligue des cham­pions qu'il vise.

Le Quotidien (Luxembourg) - - Les Sports - De notre jour­na­liste Ju­lien Mol­le­reau

Les Du­de­lan­geois ont va­li­dé leur billet eu­ro­péen di­manche soir au Gal­gen­berg. Il leur reste à faire en sorte que ce soit la Ligue des cham­pions, car cette an­née la nou­velle for­mule est par­ti­cu­liè­re­ment avan­ta­geuse!

Un chan­ge­ment de for­mule qui concerne les trois pro­chaines édi­tions des deux Coupes d'Eu­rope va ou­vrir un pe­tit pont d'or au cham­pion du Luxem­bourg puisque dé­sor­mais, s'il échoue à se qua­li­fier lors de son en­trée en lice en C1, il se­ra re­ver­sé en C3.

Fin mars, à Rome, à l'oc­ca­sion du 10e an­ni­ver­saire de la créa­tion de l'As­so­cia­tion eu­ro­péenne des clubs (ECA), Ro­main Schu­ma­cher, le pré­sident du F91, en a eu une con­fir­ma­tion qua­si dé­fi­ni­tive de la part des re­pré­sen­tants de l'UEFA : la mo­di­fi­ca­tion de la for­mule pour les trois pro­chaines édi­tions de la Ligue des cham­pion est ac­tée. Et dé­sor­mais, le re­pré­sen­tant luxem­bour­geois, s'il est éli­mi­né lors de son en­trée en lice au 1er tour de qua­li­fi­ca­tion, se­ra re­ver­sé au 2e tour de qua­li­fi­ca­tion de l'Eu­ro­pa League. Soit un mi­ni­mum de quatre ren­contres ga­ran­ties.

Et aus­si l'en­ve­loppe qui va avec. Car se­lon toute vrai­sem­blance (mais ce­la mé­rite con­fir­ma­tion puisque l'UEFA était tou­jours en train de bud­gé­ti­ser la me­sure), l'en­ve­loppe al­louée pour ces quatre ren­contres dev­rait s'ap­pro­cher de 780 000 eu­ros. «On vou­lait nous don­ner une four­chette», in­siste Ro­main Schu­ma­cher.

Kou­taïs­si, Ma­ri­jam­po­lé, Ger­son Ro­drigues...

Alors pour qui le ma­got? Sa vic­toire dans les der­niers ins­tants sur le Fo­la, di­manche soir, dé­signe dé­sor­mais for­te­ment le F91, qui jouait là son avant-der­nier grand choc de la sai­son. Il doit en­core ren­con­trer Dif­fer­dange au Parc des sports d'Ober­korn, mais on le voit dif­fi­ci­le­ment perdre le titre sur la pe­louse de Pé­tange ou à do­mi­cile contre Strassen, l'US Esch ou Hos­tert. Même si le Pro­grès, de son cô­té, n'a rien non plus d'in­sur­mon­table à jouer, l'his­toire semble en­ten­due et le club nie­der­kor­nois pour­rait se conten­ter des jo­lies miettes de l'Eu­ro­pa League, sans troi­sième et qua­trième matches ga­ran­tis, mais avec une en­ve­loppe d'un peu plus de 200 000 eu­ros, la par­ti­ci­pa­tion aux bé­né­fices étant moins éle­vées pour la C3. Le Pro­grès non plus, n'a d'ailleurs plus énor­mé­ment de sou­cis à se faire : avec onze points d'avance sur ses deux pour­sui­vants di­rects, la Jeu­nesse et le Fo­la, il n'a plus be­soin que de deux vic­toires pour va­li­der son ti­cket. «On va avoir un plus de tran­quilli­té», a avoué Fa­bio Ma­roc­chi, pré­sident sou­la­gé.

Mais re­ve­nons au lea­der. Avec son co­ef­fi­cient, au cas où il conserve ef­fec­ti­ve­ment sa pre­mière place, il ne se­ra peut-être pas si éloi­gné que ça d'un sta­tut de tête de sé­rie, même si ce­la risque de se jouer à pas grand­chose. Au rayon des «gros» dé­jà qua­li­fiés, les Nor­vé­giens de Ro­sen­borg, les Bié­lo­russes du BATE Bo­ri­sov ou en­core les Sué­dois de Malmö... Être du bon cô­té de la ligne rouge, chez les têtes de sé­rie, pour­rait lui ré­ser­ver du bien plus lé­ger : les Géor­giens du Tor­pe­do Kou­taïs­si, les Es­to­niens du Flo­ra Tal­linn, les Li­tua­niens de Ma­ri­jam­po­lé, entre autres... Le She­riff Ti­ras­pol de Ger­son Ro­drigues se­ra là aus­si. Mais c'est en­core loin, dans cinq matches. Ou moins si le F91 conti­nue de tout ga­gner. Il en est à cinq suc­cès consé­cu­tifs.

Scène de liesse gé­né­ra­li­sée. Le F91 n'est pas en­core cham­pion, mais tout dou­ce­ment, il semble s'en rap­pro­cher. Et il y a un jo­li pac­tole au bout.

Newspapers in French

Newspapers from Luxembourg

© PressReader. All rights reserved.