Un par­tout, balle au centre

APRÈS LE MATCH N° 2 DE LA DE­MI-FI­NALE Si la sé­rie entre les Pikes et Et­zel­la est, pour le mo­ment, à sens unique, ce n'est pas le cas de celle entre l'Ami­cale et le Bas­ket Esch.

Le Quotidien (Luxembourg) - - Sports - De notre jour­na­liste Ro­main Haas

La vic­toire de l'Ami­cale sur le par­quet du Bas­ket Esch a per­mis aux hommes de Ken Die­de­rich de re­prendre l'avan­tage du ter­rain. Et d'abor­der en confiance un troi­sième match ca­pi­tal, dès de­main soir, au Alain-Mar­chet­ti.

C'était un match très im­por­tant. À 0-2, ça au­rait été très com­pli­qué.» Ken Die­de­rich sait que son équipe a rem­por­té un match ca- pi­tal, di­manche, sur le pa rquet du Bas­ket Esch. Un suc­cès qui lui per­met d'être op­ti­miste pour la suite des évè­ne­ments : «Main­te­nant, on est dans un match en best of 3 avec l'avan­tage du par­quet. Si on gagne mercredi, Esch au­ra une énorme pres­sion sur les épaules», in­dique le coach de l'Ami­cale.

Di­manche, à Esch, le tech­ni­cien a re­trou­vé une for­ma­tion à son ni­veau : «La dé­fense est notre point fort. Li­mi­ter Esch, une équipe en pleine confiance, sur leur par­quet, à 70 points, c'est ex­cellent. Même si of­fen­si­ve­ment on n'était pas bien, notre dé­fense a ré­pon­du pré­sent.» Quelques chan­ge­ments sur le plan tac­tique – «On a mis Sha­von sur Clan­cy et Billy sur Alex» – ont per­mis à l'Ami­cale de prendre les de­vants et de maî­tri­ser son su­jet.

«On a dé­bu­té le match avec quelques er­reurs qui nous ont fait dou­ter», ana­lyse Joe Bie­ver, le ca­pi­taine es­chois. Im­pres­sion confir­mée, de ma­nière en­core plus di­recte, par Alex Ro­den­bourg : « Ona dor­mi en dé­but de match.»

Si on re­garde la si­tua­tion, on est dé­sor­mais à une vic­toire par­tout et c'est la pre­mière équipe à trois suc­cès qui passe en fi­nale. En clair, le troi­sième match, ce­lui de de­main soir à Stein­sel, re­vêt une im­por­tance par­ti­cu­lière.

Si cer­tains Es­chois ont an­non­cé qu'ils pen­saient qu'ils se­raient plus frais que leur ad­ver­saire, de­main, ce n'est pas du tout l'avis de Ken Die­de­rich : «Quand j'ai lu ça, ça m'a fait ri­go­ler. C'est vrai qu'on a Billy qui est un peu plus âgé que les autres, mais il a une im­mense ex­pé­rience. Si­non on a Sa­my qui peut cou­rir un ma­ra­thon, Bob­by qui est l'un des joueurs les plus ra­pides du pays et des jeunes qui sont très pré­sents. On fait une pause ce lun­di car on n'a pas ar­rê­té pen­dant huit jours mais on se­ra prêts, ne vous in­quié­tez pas pour nous!»

In­cer­ti­tude pour Sha­von Co­le­man

La seule in­cer­ti­tude concerne Sha­von Co­le­man, qui a dû quit­ter ses co­équi­piers du­rant quelques mi­nutes après avoir été tou­ché vi­si­ble­ment à la hanche : «En fait, il a mal aux ad­duc­teurs. Il a pas­sé un scan­ner et il n'y a pas de rup­ture. Seule­ment une ten­sion.» En clair, l'arme fa­tale amé­ri­caine de l'Ami­cale se­ra bien sur le par­quet de­main soir... mais cer­tai­ne­ment pas à 100 %.

Les Es­chois étaient de toute fa­çon conscients qu'il leur se­rait dif­fi­cile de sor­tir l'Ami­cale en trois manches sèches : «C'est nor­mal de ne pas ga­gner tous les matches contre eux et de voir Billy (McDa­niel) mettre plus que quatre points comme au pre­mier match», pré­cise en­core Joe Bie­ver.

La meilleure équipe de la pre­mière moi­tié de la sai­son ré­gu­lière sait que pour avoir une chance face à l'Ami­cale, elle de­vra être à son top. Et pas ques­tion de comp­ter sur un nou­veau non-match du double cham­pion en titre : «On a connu un jour sans. Ça peut ar­ri­ver. Main­te­nant, je pré­fère que ça se soit pas­sé lors du pre­mier match plu­tôt que lors d'un éven­tuel cin­quième.» Ce qui est sûr, c'est que cette sé­rie ira au moins au qua­trième match. Et que l'équipe qui s'im­po­se­ra de­main soir au­ra for­cé­ment un avan­tage, car elle ne se­ra plus qu'à un suc­cès de va­li­der son billet pour la fi­nale.

Les joueurs de l'Ami­cale es­pèrent pou­voir comp­ter sur Sha­von Co­le­man, tou­ché aux ad­duc­teurs lors du match n° 2, di­manche.

Newspapers in French

Newspapers from Luxembourg

© PressReader. All rights reserved.