Jus­tice pour les vic­times du Prin­temps arabe

TU­NI­SIE Pour la pre­mière fois, la jus­tice a ou­vert, ven­dre­di, des pro­cès pour ju­ger les res­pon­sables pré­su­més de la mort d'une ving­taine de ma­ni­fes­tants lors de la ré­vo­lu­tion qui a abou­ti à la chute de la dic­ta­ture.

Le Quotidien (Luxembourg) - - Monde -

Les proches des vic­times placent de grands es­poirs dans ces deux pro­cès de­vant des juges spé­cia­li­sés, me­nés après des en­quêtes de l'Ins­tance vé­ri­té et di­gni­té (IVD), char­gée de faire la lu­mière sur les exac­tions com­mises pen­dant la dic­ta­ture et la ré­vo­lu­tion.

Dans une pe­tite salle du tri­bu­nal de pre­mière ins­tance de Si­di Bou­zid, la ville du centre-ouest dé­fa­vo­ri­sé d'où par­tit le sou­lè­ve­ment po­pu­laire après l'im­mo­la­tion par le feu d'un ven­deur am­bu­lant, les fa­milles des vic­times se sont pres­sées avec émo­tion pour suivre les dé­bats sur la mort de deux ma­ni­fes­tants, un étu­diant et un in­gé­nieur.

Même af­fluence émue à Kas­se­rine, une ville voi­sine, où s'est éga­le­ment ou­vert ven­dre­di le pro­cès de res­pon­sables pré­su­més de la mort de 20 ma­ni­fes­tants lors de la ré­vo­lu­tion de fin 2010-dé­but 2011.

Car les rares pro­cès te­nus de­vant la jus­tice mi­li­taire où quelques ins­tances ci­viles non spé­cia­li­sés ont lais­sé un goût amer avec des condam­na­tions dé­non­cées comme «clé­mentes et in­ac­cep­tables» par des avo­cats et fa­milles des vic­times.

Quelque 338 Tu­ni­siens ont été tués et 2 174 bles­sés du­rant le sou­lè­ve­ment po­pu­laire qui lan­ça le Prin­temps arabe entre fin 2010 et dé­but 2011, dont la ma­jo­ri­té à Tu­nis et dans le centre-ouest du pays, se­lon un bi­lan of­fi­ciel.

À Si­di Bou­zid, plus de six ans après les faits les juges spé­cia­li­sés vont de­voir se pro­non­cer sur la culpa­bi­li­té de onze per­sonnes – dont le pré­sident dé­chu Zine El Abi­dine Ben Ali, son ex-mi­nistre de l'In­té­rieur et des membres de la Garde na­tio­nale – pour la mort d'un in­gé­nieur in­for­ma­tique, Chaw­ki Hi­dri de 43 ans et de l'étu­diant Mo­ha­med Ama­ri. Ils sont éga­le­ment ac­cu­sés d'être res­pon­sables pour les bles­sures de quatre autres ma­ni­fes­tants et doivent ré­pondre d'«ho­mi­cide vo­lon­taire avec pré­mé­di­ta­tion» et de «ten­ta­tive d'ho­mi­cide vo­lon­taire avec pré­mé­di­ta­tion». À Kas­se­rine, l'ex-pré­sident tu­ni­sien Ben Ali, en fuite en Ara­bie saou­dite, son ex-mi­nistre de l'In­té­rieur, dont le sort est in­con­nu, ain­si que de hauts res­pon­sables sé­cu­ri­taires sont aus­si ju­gés. Mais au­cun des ac­cu­sés, ni à Kas­se­rine, ni à Si­di Bou­zid, ne s'est pré­sen­té à l'au­dience à la grande dé­cep­tion des proches des fa­milles.

Des ac­cu­sés ten­tés de fuir

Des avo­cats ont de­man­dé au juge d'in­ter­dire aux ac­cu­sés pré­su­més pré­sents en Tu­ni­sie de voya­ger à l'étran- ger de peur qu'ils fuient le pays. Ils ont éga­le­ment ré­cla­mé des man­dats d'ar­rêt à leur en­contre pour qu'ils soient pré­sents aux pro­chaines au­diences. Ces pro­cès sont les pre­miers concer­nant des vic­times de la ré­vo­lu­tion ins­truits par l'IVD. Jus­qu'ici, la jus­tice spé­cia­li­sée n'avait ju­gé que des af­faires concer­nant la mort sous la tor­ture d'op­po­sants is­la­mistes et de gauche sous les dic­ta­tures.

Créée en 2014, l'IVD doit re­cueillir et dif­fu­ser des té­moi­gnages, ren­voyer des res­pon­sables pré­su­més de viols, meurtres, tor­tures ou faits de cor­rup­tion de­vant des tri­bu­naux spé­cia­li­sés, et pro­po­ser des me­sures pour que ces crimes et vio­la­tions des droits de l'homme ne se re­pro­duisent plus. Elle a fait face à des ré­ti­cences po­li­tiques avec le re­tour au pou­voir de res­pon­sables de l'an­cien ré­gime, mais a réus­si à pro­lon­ger son man­dat de quelques mois cette an­née après de dif­fi­ciles dis­cus­sions avec le gou­ver­ne­ment.

Des fa­milles de vic­times de la ré­vo­lu­tion tu­ni­sienne bran­dis­sant des por­traits lors d'un pro­cès à Kas­se­rine, dans le centre-ouest du pays,

Newspapers in French

Newspapers from Luxembourg

© PressReader. All rights reserved.