Knauf ne fait pas l'una­ni­mi­té

TERVILLE La di­rec­tion de Knauf a ten­té de ras­su­rer la po­pu­la­tion jeu­di soir. En vain.

Le Quotidien (Luxembourg) - - Vorderseite - H. B. (Le Ré­pu­bli­cain lor­rain)

Po­li­cé mais sans conces­sion sur le fond : le dé­bat de jeu­di soir, à Terville, au­tour du pro­jet d'usine de laine de roche Knauf à Il­lange, a te­nu ses pro­messes. Sans pour au­tant qu'il soit pos­sible, pour les non-spé­cia­listes, d'y voir clair.

Pour­quoi et com­ment? Le di­rec­teur du fu­tur site Knauf In­su­la­tion d'Il­lange, Alain Rys­man, s'est em­ployé jeu­di à ras­su­rer. Ras­su­rer sur les va­leurs du groupe Knauf, gage de sé­rieux. Ras­su­rer sur les sa­voir-faire mis en oeuvre et leur im­pact en­vi­ron­ne­men­tal. Ras­su­rer en­fin sur la réa­li­té des re­tom­bées éco­no­miques à ve­nir grâce à la fu­ture usine d'Il­lange : 110 mil­lions d'eu­ros d'in­ves­tis­se­ments, «123 em­plois di­rects et lo­caux et 20 mil­lions d'eu­ro de re­tom­bées an­nuelles».

Une pos­ture pé­da­go­gique, et dé- fen­sive, face à quelque 250 NordMo­sel­lans inquiets ou sim­ple­ment cu­rieux, ve­nus jeu­di soir as­sis­ter au se­cond dé­bat pu­blic consa­cré au pro­jet contro­ver­sé d'im­plan­ta­tion d'une usine de pro­duc­tion de laine de roche sur la mé­ga­zone d'Il­lange, près de Thion­ville. Mais rien n'y a fait. Dès que Phi­lippe Coune, res­pon­sable hy­giène, sé­cu­ri­té et en­vi­ron­ne­ment du groupe Knauf, a pris la pa­role pour ten­ter de désa­mor­cer les craintes évo­quées de­puis des se­maines au­tour des émis­sions de par­ti­cules fines, d'am­mo­niaque, d'oxyde de soufre, etc., des quintes de toux ont com­men­cé à mon­ter, spo­ra­di­que­ment, de la salle.

«Moi, je vais sou­le­ver le ca­pot!»

Des ma­ni­fes­ta­tions de scep­ti­cisme de­vant les don­nées ras­su­rantes égre­nées, pré­fi­gu­rant le dé­mon­tage en règle au­quel s'est li­vré Gé- rard We­cker, pour l'as­so­cia­tion Stop Knauf Il­lange (SKI) : «On vient de vous pré­sen­ter la car­ros­se­rie, bien brillante… Moi je vais sou­le­ver le ca­pot!»

Son ex­po­sé n'a pas tou­jours été très fa­cile à suivre, mais sa te­neur glo­bale a sé­duit la salle. Un au­di­toire sans doute lar­ge­ment ac­quis à la cause des op­po­sants en ver­tu d'un prin­cipe très pro­saïque, lui, mais pas fa­cile à ob­jec­ti­ver : «Pas de ce­la dans notre jar­din!» Pas de ce­la, pas comme ça! Le com­por­te­ment sup­po­sé de Knauf, qui dé­ve­lop­pe­rait sys­té­ma­ti­que­ment «les tech­no­lo­gies les moins coû­teuses et non les plus avan­cées», étant poin­té du doigt. Tout comme le très sombre ta­bleau des risques sa­ni­taires in­duits, dres­sé par le Dr Ley (SKI): «Can­cers, fi­brose pul­mo­naire, etc.» Un dis­cours qui a fait mouche : à l'ap­plau­di­mètre, les op­po­sants au pro­jet l'ont lar­ge­ment em­por­té jeu­di.

Salle comble, jeu­di au 112, pour le se­cond dé­bat pu­blic au­tour du pro­jet d'im­plan­ta­tion Knauf à Il­lange.

Newspapers in French

Newspapers from Luxembourg

© PressReader. All rights reserved.