Esch lance vrai­ment sa sai­son

NA­TIO­NALE 1 (4e JOUR­NÉE) Face à l'Ami­cale, le Bas­ket Esch a sor­ti la pres­ta­tion qu'il fal­lait pour mon­trer qu'il fau­drait bien comp­ter avec lui, cette sai­son.

Le Quotidien (Luxembourg) - - Basket Sports - De notre cor­res­pon­dant Alexandre Adam

À l'is­sue d'un match de très haute in­ten­si­té et long­temps in­dé­cis, le der­nier mot est pour le Bas­ket Esch, qui signe son pre­mier gros coup de la sai­son en s'of­frant le triple cham­pion en titre. At­ten­tion, Esch est bien là!

Vain­cus deux fois d'af­fi­lée, les Lal­lan­geois veulent en­fin lan­cer leur sai­son avec une pre­mière vic­toire de­vant leur pu­blic. Et quel meilleur moyen de le faire que face au triple cham­pion en titre, l'Ami­cale, tou­jours in­vain­cue après trois matches, il est vrai, face à des ad­ver- saires moins cos­tauds que les Eschois, qui se sont in­cli­nés de jus­tesse face à Et­zel­la et qui se sont troués face au Ra­cing, au­teur d'un dé­but de sai­son par­fait.

Les Frai­siers abordent quant à eux ce match sans pres­sion. Ils savent qu'en cas de vic­toire, ils re­lè­gue­raient leur ad­ver­saire du soir à dé­jà trois vic­toires. Un gouffre!

Mais en ce ven­dre­di soir, les hommes de Syl­vain Lau­tié sont bien dé­ci­dés à mon­trer de quel bois ils se chauffent. Agres­sifs en dé­fense et dé­ter­mi­nés dans leurs at­taques, ils mettent la pres­sion à l'Ami­cale, qui peut comp­ter sur un Yann Wolff en­core une fois très bon.

Un der­nier quart dé­ci­sif

Le com­bat est achar­né et très égal pen­dant six mi­nutes, avant que Reyes ne se blesse et ne doive lais­ser ses co­équi­piers de longues mi­nutes. Le Bas­ket Esch ne se prive pas d'en pro­fi­ter et s'en­vole au score (+11 après 10 mi­nutes). Stein­sel, qui ré­cu­père Reyes, se met à dé­gai­ner à longue dis­tance. Mel­cher, Ear­ly et Reyes re­lancent les Frai­siers en in­fligent un 10-19 à Esch, qui ac­cuse le coup. L'Ami­cale main­tient un gros pres­sing sur son ad­ver­saire, res­serre les rangs en dé­fense et pro­pose par mo­ments un jeu col­lec­tif bien lé­ché, à tel point que les hommes d'Alex Pires sont tout près de pas­ser de­vant au pan­neau d'affichage à la pause, at­teinte fi­na­le­ment avec un pe­tit point d'avance pour les lo­caux.

Dès le re­tour des ves­tiaires, les vi­si­teurs re­mettent le cou­vert, avec Ear­ly et Mel­cher à l'ori­gine d'un 2-7, qui per­met à Stein­sel de pas­ser de­vant. Le chas­sé-croi­sé s'en­gage pen­dant de longues mi­nutes entre deux for­ma­tions très proches l'une de l'autre. Mais l'adresse de Mel­cher, en­core lui, fait la dif­fé­rence dans ce troi­sième quart, rem­por­té par les Frai­siers.

Le der­nier quart se­ra donc dé­ci­sif. C'est d'abord la pa­role aux dé­fenses, avec au­cun pa­nier en trois mi­nutes. Et c'est du banc que vien­dra le sa­lut pour Esch. Après un pre­mier pa­nier, Mon­tei­ro se dis­tingue en blo­quant Ear­ly. Une nou­velle fois, l'Ami­cale de­vra at­tendre Mel­cher pour voir un pa­nier après cinq mi­nutes de jeu. Le lea­der stein­se­lois, 25 points à son comp­teur, ins­crit cinq points d'af­fi­lée pour re­lan­cer to­ta­le­ment son équipe.

Mais le der­nier mot est pour le Bas­ket Esch, qui avait des res­sources. Après leur non-match face au Ra­cing, les co­équi­piers de Joe Bie­ver signent leur pre­mier coup d'éclat de la sai­son en s'of­frant le triple cham­pion en titre. De quoi re­mettre en confiance une for­ma­tion qui lance vrai­ment sa sai­son avec ce suc­cès.

Ben Ko­vac a ap­por­té dix points et une grosse dé­fense pour contri­buer au pre­mier gros ré­sul­tat d'Esch.

Newspapers in French

Newspapers from Luxembourg

© PressReader. All rights reserved.