Per­tur­bés par les centres bié­lo­russes!

LE JEU, LES JOUEURS L'ani­ma­tion of­fen­sive n'était pas évi­dente. Le ren­de­ment des joueurs pour­tant en forme en a pâ­ti.

Le Quotidien (Luxembourg) - - Sports Football -

LA DÉ­FENSE

Mo­ris 4/10 : Il y a deux ans, à Bo­ri­sov, il avait été ex­cep­tion­nel. Hier, il sort deux fois à contre­temps et ce­la

coûte un but. Une belle pa­rade dans les ar­rêts de jeu de la pre­mière pé­riode.

Jans 6 : Il a beau­coup re­pi­qué vers l'axe en phase of­fen­sive, et avec un sa­cré punch. Mais n'a pas eu la réus­site né­ces­saire pour al­ler dé­ga­ger sur sa ligne le bal­lon sy­no­nyme d'ou­ver­ture du score. Un bon centre (50e) et une grosse dé­bauche d'éner­gie.

Cha­not 6 : Ses duels aé­riens ont été des duels d'hommes, les Bié­lo­russes jouant sou­vent des coudes dans la sur­face. Un su­perbe tacle dans la sur­face (60e) pour em­pê­cher Vo­lod­ko de par­tir au but. Très au­to­ri­taire en deuxième pé­riode.

Mal­get 5 : Quelques im­pré­ci­sions mais rien de bien mé­chant et sur­tout un su­per tacle de­vant Vo­lod­ko, qui al­lait s'en al­ler seul (21e). Il a cé­dé sa place à la pause à Mah­mu­to­vic (46e, 6), cen­sé ap­por­ter sa taille dans une sur­face où les bal­lons aé­riens étaient un vrai pro­blème... et qui glisse lui aus­si sur son pre­mier bal­lon à cou­per... L'«An­glais» s'est plu­tôt très bien com­por­té dans la char­nière, à gauche, ce qui n'est pas dans ses ha­bi­tudes.

Carl­son 5 : Le Belarus a cherché à jouer long dans son cou­loir? Très mau­vais cal­cul. Il a en­suite es­sayé à terre et l'or­ga­ni­sa­tion a fait le reste : c'est sou­vent pas­sé par là, avec un Carl­son at­ti­ré vers la sur­face par son marquage. Un gros dé­chet sur ses bal­lons de centre.

LE MI­LIEU

C. Mar­tins 5 : Un pas­se­ment der­rière la jambe d'ap­pui d'en­trée pour re­par­tir vers l'avant alors qu'il est mis sous pres­sion de­vant sa sur­face. Le gar­çon est par­ti sur des bases éle­vées

et ce sang-froid re­mar­quable, il l'a conser­vé à la re­lance jusque dans ses seize mètres. Deux grosses pertes de balle au coeur de la deuxième pé­riode, au mi­lieu de sa prise de risque ha­bi­tuelle.

Phi­lipps 6 : Vio­lem­ment per­cu­té à la poi­trine dans un duel vi­ril d'en­trée de jeu, il est re­ve­nu cos­taud, jouant sou­vent ver­ti­cal et en pre­mière in­ten­tion. Il est par­ve­nu à en­rayer deux contres bié­lo­russes en re­cul frein, en se po­si­tion­nant in­tel­li­gem­ment. Il sauve même sur sa ligne un cor­ner ren­trant (61e), même si Mo­ris avait été bous­cu­lé.

O. Thill 5 : Pas for­cé­ment très vi­sible en pre­mière pé­riode, mais l'un ou l'autre coup de reins a mon­tré qu'il pou­vait faire très très mal à son dé­fen­seur. Sa tête de la 50e est un poil trop dé­croi­sée. Rem­pla­cé par Ger­son R. (57e, 4), qui rate une belle oc­ca­sion d'éga­li­ser par manque de pré­ci­sion, après l'heure de jeu.

Si­na­ni 4 : Rien d'ébou­rif­fant à se mettre sous la dent dans ce match à jouer sou­tien d'at­taque. Joa­chim a même sou­vent pa­ru bien seul.

Tur­pel 6 : Po­si­tion­né cô­té gauche, à un en­droit qu'au­raient pu oc­cu­per da Mo­ta ou Ger­son R., il a dé­cro­ché avec pas mal de jus­tesse. Un bal­lon vo­lé (6e) qui offre à Joa­chim son pre­mier tir et des­sine un tra­vail de har­cè­le­ment pas mal or­ches­tré. Quelques pro­vo­ca­tions vaines balle au pied. Il a trou­vé le moyen de se re­trou­ver sur la tra­jec­toire du coup franc de Si­na­ni (48e) et de ra­ter un plat du pied seul au deuxième (56e). Mais un sa­cré abat­tage. Rem­pla­cé par Da Mo­ta (73e).

L'AT­TAQUE

Joa­chim 5 : Dur, dur de le trou­ver. Deux frappes un peu en déses­poir de cause en pre­mière pé­riode. Une re­mise pour le centre qui offre la pre­mière oc­ca­sion. Et quelques autres bien­ve­nues.

Newspapers in French

Newspapers from Luxembourg

© PressReader. All rights reserved.