OCÉAN IN­DIEN

Côte Nord - - SOMMAIRE -

Les hô­tels Hil­ton s’en­gagent au­près des com­mu­nau­tés lo­cales

Les trois éta­blis­se­ments Hil­ton aux Sey­chelles - Hil­ton Sey­chelles La­briz, Hil­ton Nor­tholme et Hil­ton Double Tree - s’ef­forcent d’as­su­rer la du­ra­bi­li­té en s’en­ga­geant avec les com­mu­nau­tés lo­cales dans ce pro­ces­sus. Ils ont ain­si ré­cem­ment or­ga­ni­sé plu­sieurs ac­ti­vi­tés pour pré­sen­ter les dif­fé­rents pro­jets aux élèves du se­con­daire et aux par­te­naires. Les prin­ci­pales ac­ti­vi­tés ont eu lieu au Hil­ton Sey­chelles La­briz, sur l'île de Sil­houette, ac­ces­sible par ba­teau et par hé­li­co­ptère à 20 km au nord- ouest de l'île prin­ci­pale de Ma­hé.

Hil­ton Sey­chelles La­briz a ré­cem­ment mis en oeuvre un pro­jet d'aqua­po­nie, et l’hô­tel est éga­le­ment ac­ti­ve­ment im­pli­qué dans les pro­jets de conser­va­tion des îles. Sil­houette, la troi­sième plus grande île de l'ar­chi­pel des Sey­chelles, si­tuée dans l'ouest de l'océan In­dien, abrite la chauve- sou­ris à queue four­chue gra­ve­ment me­na­cée. Le di­rec­teur gé­né­ral du com­plexe, Andre Borg, a dé­cla­ré qu’ « ils sont très en­ga­gés dans la pro­tec­tion de l’es­pèce » . Hil­ton Sey­chelles La­briz a dé­ployé des ef­forts consi­dé­rables pour sup­pri­mer com­plè­te­ment le plas­tique de l'île avec l'in­tro­duc­tion de bou­teilles d'eau en acier que les clients peuvent rem­plir. L'hô­tel est éga­le­ment exempt de pes­ti­cides et li­mite le gas­pillage de nour­ri­ture dont les dé­chets or­ga­niques sont uti­li­sés comme com­post. L’hô­tel uti­lise l'aqua­po­nie pour culti­ver en­vi­ron 20% de ses lé­gumes, les 80% res­tants de leurs pro­duits sont four­nis par les agri­cul­teurs lo­caux de Ma­hé. L’aqua­po­nie est une com­bi­nai­son de l'aqua­cul­ture, soit l’éle­vage des pois­sons et d'autres ani­maux aqua­tiques, et de la culture hy­dro­po­nique, la culture des plantes hors- sol. Cette tech­nique se sert d’une com­bi­nai­son sym­bio­tique dans la­quelle les plantes sont nour­ries par les re­jets ou les dé­chets des ani­maux aqua­tiques. En re­tour, les lé­gumes net­toient l’eau qui re­tourne au pois­son. L'hô­tel col­lecte éga­le­ment les sa­vons res­tants et en fait don à l'or­phe­li­nat Vil­lage du Pré­sident. Ce pro­jet s'ap­pelle « soap for hope » . La deuxième par­tie des ac­ti­vi­tés a eu lieu au Hil­ton Sey­chelles Nor­tholme, dans le dis­trict de Gla­cis, au nord de Ma­hé, où une vi­site du pro­jet de pé­pi­nière de co­rail a été pré­vue. Le pro­jet de conser­va­tion contri­bue à pro­té­ger et à pré­ser­ver la vie ma­rine et ré­ci­fale le long de la côte nord- ouest de l'île. « Avec une vaste zone éco­no­mique ex­clu­sive de 1,37 mil­lion de ki­lo­mètres car­rés, de nom­breux ha­bi­tants des Sey­chelles se tournent vers la mer pour se nour­rir. Avec l'im­por­tance de ses eaux en­vi­ron­nantes, les Sey­chelles mettent beau­coup d'em­phase sur la conser­va­tion de leurs res­sources ma­rines » , a dé­cla­ré Da­niele Fab­bri, di­rec­teur gé­né­ral de l'hô­tel. Au dé­but de l'an­née, Hil­ton Double Tree s'est as­so­cié à un groupe de conser­va­tion d'Anse For­bans dans le sud de l'île prin­ci­pale et a lan­cé le pre­mier pro­jet de pé­pi­nière de co­raux sur terre. L'ob­jec­tif prin­ci­pal du pro­jet est d'édu­quer la com­mu­nau­té et d'agir en tant que plan de se­cours en cas de ré­chauf­fe­ment ma­jeur de l'eau de mer dans la na­tion in­su­laire.

Le Hil­ton La­briz est ni­ché dans une na­ture qu’il faut pré­ser­ver à tout prix.

Newspapers in French

Newspapers from Mauritius

© PressReader. All rights reserved.