L’ex­cel­lence par le ser­vice de ma­jor­domes

Côte Nord - - HÔTELLERIE -

Inau­gu­ré il y a main­te­nant cinq ans, le St. Ré­gis est dé­sor­mais bien ins­tal­lé dans le pay­sage hô­te­lier et fait fi­gure d’ex­cel­lence par ses tra­di­tions d’in­no­va­tion et son en­ga­ge­ment à of­frir un ser­vice ab­so­lu­ment ir­ré­pro­chable. Par­mi, on re­lève un ser­vice de ma­jor­dome ( but­ler) unique dont bé­né­fi­cient sans dis­tinc­tion tous les clients. C’est Amar Di­lip, le Se­nior But­ler, qui nous ouvre les portes de ce dé­par­te­ment.

« Le mé­tier de ma­jor­dome consiste à ac­cueillir le client dès son ar­ri­vée, à lui don­ner une des­crip­tion de l’hô­tel et des dif­fé­rentes ac­ti­vi­tés à l’in­té­rieur et l’ex­té­rieur de l'éta­blis­se­ment et d’être à son ser­vice pen­dant tout son sé­jour à n’im­porte quel mo­ment du jour ou de la nuit. C’est un ser­vice of­fert à tous les clients in­dis­tinc­te­ment » , ex­plique Amar, pré­ci­sant qu’il y a au St. Re­gis, quatre ca­té­go­ries de chambres, in­cluant la villa. C’est le But­ler Ser­vice Desk qui re­çoit et traite toutes les demandes des clients qui peuvent ap­pe­ler di­rec­te­ment de leur chambre ou d’ailleurs, ou le faire à tra­vers What­sApp, Twit­ter ou le site dé­dié aux

ma­jor­domes. « En plus d’or­ga­ni­ser les ac­ti­vi­tés des clients comme les ex­cur­sions, les cé­lé­bra­tions, an­ni­ver­saires ou autres, nous of­frons cinq ser­vices si­gna­tures de ma­jor­dome qui sont : faire et dé­faire les va­lises ; le wake- up be­ve­rage, qui consiste à être ser­vi une bois­son chaude en chambre avant de sor­tir le ma­tin; l’adresse e- mail et un point de con­tact, le re­pas­sage de deux pièces de vê­te­ments par jour et le ci­rage de chaus­sures. D’autre part, nous of­frons éga­le­ment la Sé­ré­nade, cock­tail ac­com­pa­gné de mu­si­ciens et ser­vi sur la plage pour les clients en lune de miel » , sou­ligne Amar. Quant aux clients

de la villa, ils bé­né­fi­cient d’un ser­vice per­son­na­li­sé avec un ma­jor­dome en per­ma­nence et éga­le­ment un chef dé­dié. On com­prend que pour de­ve­nir ma­jor­dome, il faut avoir une large pa­lette de com­pé­tences. « Avoir une ex­pé­rience préa­lable soit en res­tau­ra­tion soit en hou­se­kee­ping ou en front of­fice est pri­mor­dial. Pour tra­vailler dans la villa, nous de­vons maî­tri­ser les trois avoir les trois car on peut être ap­pe­lé à ser­vir du vin, faire du ca­fé, la chambre

et les ré­ser­va­tions des ex­cur­sions » , confirme Amar. Il est lui- même un exemple de ce mé­lange de com­pé­tences et de réus­site. Après avoir dé­bu­té au So­fi­tel L’Im­pe­rial comme clea­ner, il est de­ve­nu va­let de chambre, puis il a bou­gé au Su­gar Beach. Là, il de­vien­dra chef d'équipe puis su­per­vi­seur, en­suite As­sis­tant Exe­cu­tive Hou­se­kee­per. Il se join­dra par la suite à l’équipe de la ré­cep­tion et sui­vra des cours à l’école hô­te­lière pen­dant trois ans avant d'être pro­mu Night Ma­na­ger. Amar ira plus tard tra­vailler dans des Vil­las à Val­mo­rel en France. De re­tour à Mau­rice, il se joint au St. Ré­gis, à l’ou­ver­ture de l’hô­tel, comme ma­jor­dome avant d’être pro­mu au poste de Se­nior But­ler.

Amar Di­lip ( g) fai­sant le brie­fing du ma­tin avec les ma­jor­domes.

Newspapers in French

Newspapers from Mauritius

© PressReader. All rights reserved.