Ma­nio­dix : des cé­réales à base de ma­nioc

Côte Nord - - GASTRONOMIE -

Mau­rice s’en­or­gueillit de pos­sé­der une bis­cui­te­rie de ma­nioc dont la ré­pu­ta­tion a tra­ver­sé plus d’un siècle. Un autre pro­duit à base de ma­nioc pour­rait connaître un suc­cès si­mi­laire : les cé­réales au ma­nioc. Pro­duc­tion ar­ti­sa­nale, sans glu­ten, la gamme Ma­nio­dix pré­sente une ga­ran­tie gus­ta­tive et de qua­li­té qui n’a rien à en­vier aux pro­duits im­por­tés. Ch­ris­tiane Cho­wree, une des deux di­ri­geantes de cette en­tre­prise avec Lis­beth Fran­cisque, nous ra­conte cette belle aven­ture de l’es­prit d’en­tre­prise mau­ri­cien.

Ch­ris­tiane Cho­wree est une femme au grand coeur et dé­bor­dante d’éner­gie. Elle est très im­pli­quée dans le mou­ve­ment as­so­cia­tif et s’oc­cupe au­jourd’hui de l’as­so­cia­tion En­fants d’un rêve à Ci­té Man­gal­khan. Tou­te­fois, son en­ga­ge­ment re­monte à beau­coup plus long­temps avec Ca­ri­tas, no­tam­ment. C’est à cette époque qu’elle se lance dans un pro­jet de trans­for­ma­tion du ma­nioc pour ai­der des femmes de mi­lieux mo­destes. Avec l’aide de son ma­ri, et de deux autres couples, Du­val et Fran­cisque, elle crée DCF Roots Ltd à Quatre Car­reaux, Eau Cou­lée, où elle ha­bite. « Nous avons com­men­cé dans deux pièces et nous trans­for­mions le ma­nioc pour faire du prêt à cuire comme le Kat- Kat » . « C’est Du­mée Du­val, avec sa pas­sion pour l’in­no­va­tion, qui lance l’idée des cé­réales. Ce­la né­ces­si­te­ra beau­coup d’ef­forts. Il nous a fal­lu pas­ser de longues heures après le tra­vail, pen­dant une an­née et, en 2011, nous avons pu pro­duire quelque chose de cor­rect » . L’en­tre­prise bouge alors à Ci­té Man­gal­khan, au- des­sus de la mai­son des Fran­cisque, pour plus d’es­pace. « Nous avons été en­cou­ra­gés à l’époque où la ques­tion de la sé­cu­ri­té ali­men­taire était au- de­vant de l’ac­tua­li­té, par les ins­ti­tu­tions gou­ver­ne­men­tales, l’AREU, la MRC, et aus­si des nu­tri­tion­nistes. Le pro­duit est pas­sé par dif­fé­rents tests pour mon­trer ses va­leurs nu­tri­tives et ses ver­tus pour la san­té. Il faut dire que le ma­nioc est sans glu­ten et nous n’uti­li­sons pas de conser­va­teurs » . Quatre sa­veurs sont pro­po­sées au dé­part : va­nille, amande, amande su­crée et cho­co­lat. Pour des rai­sons pra­tiques, seules les sa­veurs va­nille et amande sont pro­po­sées au­jourd’hui, mais la sa­veur cho­co­lat de­vait être de re­tour fin sep­tembre. DCF Roots s’ap­pro­vi­sionne au­près d’un pro­duc­teur du Sud et em­ploie à mi- temps cinq femmes ha­bi­tant la ré­gion de Flo­réal et qui tra­vaillent deux fois par se­maine. « La fa­bri­ca­tion est as­sez simple. Le ma­nioc est pe­lé, la­vé, puis cou­pé en minces ron­delles ( chips), grillé au four puis écra­sé une pre­mière fois. On ajoute cer­tains in­gré­dients se­crets, puis on passe au mou­lin en­core une fois. En­suite c’est l’en­sa­chage et la mise en vente en grandes sur­faces ou en di­rect. Pour le dé­gus­ter, il suf­fit d’ajou­ter du lait et du sucre si vous le sou­hai­tez » . DCF Roots fa­brique aus­si de la soupe et du gra­tin de ma­nioc, mais cette pro­duc­tion n’est pas en­core pro­po­sée au grand pu­blic pour le mo­ment.

Newspapers in French

Newspapers from Mauritius

© PressReader. All rights reserved.