Pe­tit pro­dige de­ve­nu grand !

Côte Nord - - CULTURE - Gio­va­ni Lio­nel Emile

On se re­tourne dès les pre­mières notes qu’il émet de son saxo­phone. Gio­va­ni Lio­nel Emile peut être fier de faire par­tie des meilleurs saxo­pho­nistes de Mau­rice. Ce­la fait plus de 24 ans qu’il ap­pri­voise cet ins­tru­ment. Ti­mide de na­ture, il se trans­forme dès qu’il tient son saxo­phone entre les mains. L’an­cien élève de l’Ate­lier Moz’Ar a ac­com­pli un beau par­cours pour se faire un nom à Mau­rice et à l’international.

Son père était mu­si­cien et jouait dans les hô­tels. Une pas­sion conta­gieuse qui gagne le jeune Gio­va­ni alors qu’il n’avait que quatre ans. « J’ob­ser­vais mon père jouer de la gui­tare, de la bat­te­rie, mais je n’osais ja­mais fran­chir le pas. J’étais pour­tant cu­rieux de sa­voir

comment ces ins­tru­ments fonc­tion­naient » . Il a pour­tant fal­lu at­tendre 2002 pour qu’il fasse une belle dé­cou­verte qui chan­ge­ra com­plè­te­ment sa vie. Une tante qui vit aux États- Unis, en­voie un ca­deau au père de Gio­va­ni : un saxo­phone. Ne sa­chant pas jouer de cet ins­tru­ment, il dé­cide de l’of­frir à Gio­va­ni. « Je me sou­viens très bien de ce mo­ment. J’avais les yeux qui pé­tillaient. Et dé­jà l’en­vie d’ap­prendre à en jouer m’oc­cu­pait l’es­prit » . Il in­tègre alors l’Ate­lier Moz’Ar et ren­contre Jo­sé Thé­rèse qui va lui

li­vrer tous les se­crets de cet ins­tru­ment. « Au dé­but c’était très dif­fi­cile mais je me suis ac­cro­ché car j’ai­mais ce que je fai­sais. J’avais beau­coup

de mal à re­te­nir le sol » , se sou­vient- il. S’il y a un fait qui le mar­que­ra à vie c’est sans doute lors­qu’il passe l’exa­men de la Royal School of Mu­sic. Mal­gré un ins­tru­ment mal en point, Gio­va­ni fi­ni­ra par se faire re­mar­quer, no­tam­ment par le re­gret­té Er­nest Wie­hé qui avait dé­jà dé­ce­lé un ta­lent ex­cep­tion­nel chez le pe­tit pro­dige. De là, sui­vront de nom­breuses an­nées de tra­vail avec son men­tor, Jo­sé Thé­rèse, et de nom­breuses heures de pra­tique chez lui. Ce pen­chant pour le saxo au­ra rai­son de lui. Gio­va­ni ar­rê­te­ra l’école avant la fin de ses études se­con­daires pour s’adon­ner en­tiè­re­ment à sa pas­sion qu’il com­mu­ni­que­ra à son frère ju­meau, Gio­va­no, éga­le­ment mu­si­cien pro­fes­sion­nel. Gio­va­ni connaî­tra plu­sieurs or­chestres, vo­guant entre jazz et R’n’B et joue­ra dans de nom­breux hô­tels, no­tam­ment au sein des hô­tels Constance, Bea­ch­com­ber et Ou­trig­ger. Au­jourd’hui Gio­va­ni Lio­nel Emile est fier de pou­voir vo­ler de ses propres ailes. Il se pro­duit dans des soi­rées pri­vées, évè­ne­ments, et a aus­si eu l’op­por­tu­ni­té d’al­ler jouer dans des soi­rées VIP à l’étran­ger et de cô­toyer des cé­lé­bri­tés.

Newspapers in French

Newspapers from Mauritius

© PressReader. All rights reserved.