La mé­thode êam­ran Be­di pour se re­con­nec­ter et avan­cer

Côte Nord - - BIEN - ÊTRE -

De­puis sa réou­ver­ture, le LUX* Grand Gaube offre une nou­velle pers­pec­tive du bien- être avec LUX* Me qui com­prend LUX* Me Spa, LUX* Me Beau­ty et LUX* Me Well­ness. Cette der­nière com­po­sante bé­né­fi­cie de l’ex­per­tise de Kam­ran Be­di, ba­sé à Londres, gou­rou du bien- être et fon­da­teur de la mé­thode Mind Bo­dy. Il était à Mau­rice à la fin du mois d’août pour une re­traite de huit jours au LUX* Grand Gaube. Nous avons fait la ren­contre d’un homme à la grande ca­pa­ci­té d’écoute et qui pro­pose des mé­thodes simples pour se re­con­nec­ter avec soi, se re­cons­truire et avan­cer vers son but.

« Les voya­geurs d’au­jourd’hui sont plus in­for­més sur le bien- être qu’ils ne l’ont ja­mais été, et ils savent que ce n’est pas une épreuve de taille. Nous ré­pon­dons aux be­soins des voya­geurs mo­dernes » ,

dé­clare le res­pon­sable du groupe pour le Spa & Well­ness, Ke­ren­sa Lan­gi­tan pour ex­pli­quer le concept de LUX* Me. C’est pour ce­la que des mé­thodes comme la mé­di­ta­tion, le yo­ga, le Pilates ou l’hyp­nose se re­trouvent au­jourd’hui dans l’offre LUX* Me Well­ness. Ce concept s’adresse à ceux qui ne veulent pas se rendre à des re­traites de bie­nêtre confi­nées et éloi­gnées, mais qui veulent pro­fi­ter des va­cances pour amé­lio­rer leur ca­pi­tal san­té sans que leur rou­tine ne soit per­tur­bée. La mé­thode de Kam­ran Be­di ré­pond bien à ce­la. An­cien dan­seur pro­fes­sion­nel bri­tan­nique, Kam­ran Be­di a plus de 20 ans d’ex­pé­rience dans le ma­nie­ment et la com­pré­hen­sion phy­sique et spi­ri­tuelle du corps. Il a col­la­bo­ré, entre autres cé­lé­bri­tés, avec La­dy Ga­ga et Che­ryl Cole, et par­ti­ci­pé à des émis­sions comme X Fac­tor ou en­core Bri­tain’s Got Ta­lent. Ses nom­breuses qua­li­fi­ca­tions in­cluent des ac­cré­di­ta­tions en neu­ro­lin­guis­tique, en hyp­no­thé­ra­pie et en thé­ra­pie in­té­grale des mou­ve­ments ocu­laires. Il est éga­le­ment ex­pert dans le do­maine qu’il ap­pelle « mind­ful­ness » ( l’at­teinte d’un état de pleine conscience), ain­si que dans la pra­tique du Pilates. « Je per­son­na­lise le pro­gramme afin que cha­cun puisse at­teindre le bien- être ab­so­lu. Ma mé­thode consiste à uni­fier le corps et l’âme de ma­nières in­no­vantes et uniques. Des mou­ve­ments, éti­re­ments et exer­cices en tout genre mènent les « pa­tients » à sur­mon­ter des condi­tions aus­si va­riées que l’ad­ver­si­té, l’an­goisse et le deuil » , ex­plique Kam­ran Be­di. Lors de son ate­lier, les classes quo­ti­diennes se sont dé­rou­lées en groupe mais cha­cun a pu bé­né­fi­cier d’un cours in­di­vi­duel ( ou en couple), per­son­na­li­sé au corps et à ses propres be­soins créant ain­si une ex­pé­rience per­son­nelle in­croyable. Ce­la com­pre­nait une va­rié­té de trai­te­ments in­clus dans le pro­gramme au spa LUX* Me pour fa­ci­li­ter la dé­toxi­fi­ca­tion in­cluant, entre autres pra­tiques, des séances d’éti­re­ment, des ses­sions de MOTR ( ba­sées sur le Pilates) et des séances de danse à la barre. Kam­ran Be­di re­vien­dra à Mau­rice pour d’autres ate­liers mais sa mé­thode est pro­po­sée en per­ma­nence par le per­son­nel du Spa for­mé à un ni­veau pro­fes­sion­nel par l’ex­pert. D’autre part, « ce qui est ap­pris lors de l’ate­lier peut être ré­pli­qué ailleurs. Tout ce­la dé­pend de vos propres ac­tions, comment trou­ver le temps pour le mettre en pra­tique dans votre vie. Il n’est pas im­por­tant de faire tout ce qu’on a ap­pris, mais de re­prendre cette par­tie qu’on a eu plus de plai­sir à faire. Il suf­fit de se don­ner 10 mi­nutes à soi » , conclut Kam­ran Be­di en rap­pe­lant qu’il y a une ap­pli­ca­tion que vous té­lé­char­gez dès votre ar­ri­vée à l’hô­tel. Ce­la vous per­met de vous re­con­nec­ter à ces ex­pé­riences.

Newspapers in French

Newspapers from Mauritius

© PressReader. All rights reserved.