Les va­cances et la re­traite en­ne­mies du ma­riage?

Une étude amé­ri­caine dé­montre que c’est sou­vent au dé­but de l’au­tomne que les couples se dé­font. Et le ci­ment des an­nées de vie com­mune ne pro­tège plus dé­sor­mais du di­vorce.

Monaco-Matin - - Côte D’azur - ERIC GALLIANO egal­lia­no@ni­ce­ma­tin.fr

Les va­cances nui­raient-elles gra­ve­ment au ma­riage ? C’est en tout cas la conclu­sion d’une étude très sé­rieuse pu­bliée fin août par une pro­fes­seure de so­cio­lo­gie et un doc­to­rant de l’uni­ver­si­té de Wa­shing­ton. Ces cher­cheurs amé­ri­cains ont étu­dié les de­mandes de di­vorce au cours des quinze der­nières an­nées aux États-Unis. Leurs tra­vaux dé­montrent que le nombre de rup­tures aug­mente si­gni­fi­ca­ti­ve­ment en sep­tembre. De ce cô­té-ci de l’At­lan­tique, Me Va­lé­rie Sa­dous­ty, une avo­cate ni­çoise spé­cia­li­sée en droit de la fa­mille, confirme : «C’est vrai que les gens viennent plu­tôt nous voir soit au prin­temps, soit au re­tour des va­cances d’été. Sans doute, es­time-t-elle, parce que les couples ont pas­sé du temps en­semble pen­dant les va­cances. Sor­tis du train­train quo­ti­dien les époux ont consta­té qu’ils ne par­ta­geaient plus grand-chose. En outre, pour­suit cette avo­cate, la ren­trée c’est aus­si le mo­ment où on prend des ré­so­lu­tions, de nou­velles orien­ta­tions… » Même après des an­nées de vie com­mune. Voire des di­zaines d’an­nées. Car, le di­vorce n’est plus l’apa­nage des jeunes couples. Bien au contraire.

L’un des dé­par­te­ments où l’on di­vorce le plus

Alors que le nombre de rup­tures d’unions en­re­gis­trées par le mi­nis­tère de la jus­tice a plu­tôt ten­dance à bais­ser, il ex­plose dans les ca­té­go­ries d’âge les plus éle­vées. Re­faire sa vie à 60, 70, voire 80 ans n’est ma­ni­fes­te­ment plus un ta­bou en France. « Le re­gard de la so­cié­té a chan­gé », sou­ligne Me Sa­dous­ty. Les sta­tis­tiques en té­moignent. Se­lon l’In­see, le taux de di­vorces après avoir cé­lé­bré ses noces de perle (plus de 30 ans de vie com­mune, tout de même) a été mul­ti­plié par neuf en qua­rante ans. Au­jourd’hui 11 % des di­vorces pro­non­cés concernent un homme ou une femme de plus de 60 ans. Le nombre de sé­pa­ra­tions de couples « se­niors » a ain­si dou­blé en une seule dé­cen­nie.

« Le mo­ment où ja­mais de réa­li­ser ses dé­si­rs »

Et pour­tant… Les Fran­çais di­vorcent moins que par le pas­sé. En 2015, 124645 rup­tures d’union ont été consta­tées, soit en­vi­ron 10 000 de moins qu’en 2010. Dans les Alpes-Ma­ri­times, les tri­bu­naux ont pro­non­cé 2 401 di­vorces l’an pas­sé contre 2891 en 2011, soit 17 % de moins ! Ce dé­par­te­ment n’en de­meure pas moins l’un de ceux qui éprouve le plus du­re­ment les couples, puisque rap­por­té au nombre de ses ha­bi­tants il fait par­ti du top cinq des dé­par­te­ments où l’on di­vorce le plus en France. La palme re­ve­nant au Haut-Rhin. La faute aux va­cances et à la dan­ge­reuse pro­mis­cui­té qu’elle im­plique pour les couples ? Ce « temps en com­mun » qui, se­lon la psy­cho­logue ni­çoise Clau­dine Ba­dey-Ro­dri­guez, peut aus­si ex­pli­quer l’aug­men­ta­tion du nombre de di­vorces chez les se­niors. «La re­traite peut-être un dé­clen­cheur, ex­plique-t-elle, parce que le couple se re­trouve alors dans une nou­velle confi­gu­ra­tion, un nou­veau rythme de vie qui im­plique un nou­veau par­tage du temps en com­mun et de ce ter­ri­toire qui est le foyer. Avec le tra­vail on se voi­lait un peu la face. Et la re­traite est en fait le ré­vé­la­teur d’une si­tua­tion sans doute an­cienne mais qu’on ar­ri­vait à ac­cep­ter.» L’au­teure de Plus belle ma vie après mes 50 ans, chez Al­bin Mi­chel, sou­ligne aus­si que l’al­lon­ge­ment de l’es­pé­rance de vie n’est sans doute pas sans in­ci­dence. «Au­jourd’hui on a en­core du temps de­vant soi après la re­traite et du bon temps. Il y a sans doute une prise de conscience que c’est le mo­ment où ja­mais de réa­li­ser les dé­si­rs les plus pro­fonds que l’on n’a pas pu as­sou­vir jusque-là ». En­fin, rap­pelle Clau­dine Ba­deyRo­dri­guez, il y a aus­si, peut-être plus en­core chez les hommes, cette peur du vieillis­se­ment qui peut les pous­ser à se re­fondre dans une nou­velle re­la­tion, sou­vent plus jeune, pour ou­blier leur âge et qu’ils sont tout sim­ple­ment en train de vieillir. »

(Pho­tos Fran­çois Vi­gno­la)

Le taux de di­vorce ex­plose chez les se­niors.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.