Un pal­ma­rès in­édit

La course an­ti­boise a réuni hier, mal­gré le contexte sé­cu­ri­taire ac­tuel, plus de 3200 ath­lètes. Au fi­nal, ce sont sou­vent des ano­nymes qui ont le mieux gé­ré leur ef­fort pour ter­mi­ner en tête

Monaco-Matin - - Sports -

Quelle ba­taille se sont-ils li­vrés ! Jus­qu’au bout. Jusque sur la ligne d’ar­ri­vée du se­mi-ma­ra­thon (21,1 km), les deux pro­ta­go­nistes, en tête tout au long du par­cours, ont eu un mal fou à se dé­par­ta­ger. Au terme d’un sprint dan­tesque, c’est Mike Nju­gu­na, pour une poi­gnée de mil­lièmes de se­conde tout au plus, qui a en­le­vé l’épreuve reine de la 37e édi­tion de « Cou­rir pour une fleur ». De­vant Sté­phane Va­len­ti, an­cien membre de l’équipe de France de duath­lon, qui a bien ten­té un re­tour in­croyable dans les der­niers mètres, en vain. Sur le 10 km (9,67 exac­te­ment), c’est Thi­bault Ba­ro­nian qui a ter­mi­né en tête pour sa pre­mière par­ti­ci­pa­tion : «J’ai cou­ru au fee­ling, confie le spé­cia­liste de trail. J’ai fait la dif­fé­rence au hui­tième ki­lo­mètre et j’ai gé­ré en­suite. C’est un très beau week-end.» Chez les dames, c’est la Sud-Afri­caine Alae Brand qui a rem­por­té le se­mi, à la sur­prise gé­né­rale alors qu’il sem­blait que la vic­toire se joue­rait entre Mor­gane Za­wier­ta et In­grid Lo­per­go­lo, fi­na­le­ment 2e et 3e. En­fin, la Mes­sine Sé­ve­rine Fonte a fran­chi la pre­mière la ligne d’ar­ri­vée du 10 km.

Après la belle em­poi­gnade des va­lides sur le se­mi, une course était éga­le­ment ou­verte aux han­di­sports (dé­part sur la pho­to ci-contre), au cours d’une ma­ti­née riche en bonne hu­meur.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.