Quand Do­rian Boc­co­lac­ci trans­forme l’Eau Rouge en cham­pagne...

Monaco-Matin - - Sports - G. L.

Cer­tains jeunes conduc­teurs un brin pré­somp­tueux aiment à se prendre pour Fan­gio. Per­mis en poche de­puis quelques se­maines, lui a pré­fé­ré imi­ter Ni­co Ros­berg, l’autre jour, à Spa-Fran­cor­champs. À l’ins­tar du vain­queur du Grand Prix de Bel­gique 2016, Do­rian Boc­co­lac­ci est en ef­fet par­ve­nu à trans­for­mer l’Eau Rouge du fa­meux rai­dillon en cham­pagne lors de la course 2 ar­den­naise de l’Eu­ro­cup For­mule Re­nault 2.0. Dé­çu de ne pas être mon­té sur la plus haute marche du po­dium un mois plus tôt au Cas­tel­let (3e de la C2), le na­tif de Cannes (18 ans) vi­vant à Cal­lian vou­lait re­mettre les pen­dules à l’heure sur le ver­ti­gi­neux to­bog­gan spa­dois. Ob­jec­tif at­teint, avec la ma­nière, puisque le pi­lote de pointe de l’écu­rie tou­lou­saine Tech 1, dont le ta­bleau de chasse comp­tait dé­jà un suc­cès ob­te­nu à Mon­za, est pas­sé tout près du car­ton plein (2e, puis 1er).

« Être aus­si fort à Es­to­ril »

« À l’is­sue du pre­mier sprint, mon in­gé­nieur m’a lan­cé un dé­fi. Il vou­lait sa­voir si j’étais ca­pable de fi­nir un peu plus haut le len­de­main. Et voi­là! En fait, ce fut une course as­sez folle. Je par­tais P4 sur la grille et j’ai réus­si à prendre la tête au prix d’une belle lutte avec Hu­go de Sa­de­leer, mon co­équi­pier, vain­queur la veille. Main­te­nant, j’es­père être aus­si fort à Es­to­ril. » Une fi­nale por­tu­gaise où Boc­co­lac­ci qui fe­ra bien­tôt un test en For­mule V8 3.5 - ten­te­ra de pré­ser­ver sa 2e place der­rière le nou­veau cham­pion Lan­do Nor­ris face à Max De­four­ny (3e à 12,5 pts) et Har­ri­son Scott (4e à 18 pts).

(Pho­to DR)

À Spa, Do­rian Boc­co­lac­ci a dé­cro­ché une vic­toire ô com­bien pré­cieuse, puis­qu’elle lui per­met de s’ins­tal­ler au rang de l’Eu­ro­cup.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.