Ma­nuel Valls : « Le site d’Al­stom est sau­vé! »

Le Pre­mier mi­nistre s’est en­thou­sias­mé, hier, sur son compte Twit­ter en an­non­çant le main­tien et le dé­ve­lop­pe­ment de l’usine de Bel­fort

Monaco-Matin - - France -

Quinze TGV à étage, qui s’ajoutent aux six des­ti­nés à la ligne Lyon-Tu­rin, plus vingt lo­co­mo­tives dé­pan­neuses. Le gou­ver­ne­ment et Al­stom ont an­non­cé, hier, une pluie de com­mandes et d’in­ves­tis­se­ments éta­lés sur quatre ans, pour main­te­nir et dé­ve­lop­per l’ac­ti­vi­té de l’usine de Bel­fort, un temps me­na­cée. « Le site d’Al­stom de Bel­fort est sau­vé! », a twee­té le Pre­mier mi­nistre Ma­nuel Valls. Ve­nu à Bel­fort avec trois com­mandes de trains d’un mon­tant to­tal de plus de 700 mil­lions d’eu­ros, le se­cré­taire d’État à l’In­dus­trie Ch­ris­tophe Si­rugue, a confir­mé que «des pistes nou­velles ont été ou­vertes et vont per­mettre le main­tien d’une ac­ti­vi­té fer­ro­viaire et in­dus­trielle » sur le site de Bel­fort.

 em­plois pré­ser­vés

Le pro­jet de re­struc­tu­ra­tion ini­tial d’Al­stom est en­ter­ré. Le groupe avait an­non­cé, le 7 sep­tembre, le trans­fert d’ici à 2018 de l’in­gé­nie­rie et de la pro­duc­tion de son site de Bel­fort vers ce­lui de Reich­shof­fen, 200 km plus au nord, en Al­sace. L’avenir de l’usine bel­for­taine, bâ­tie en 1879, ber­ceau de la pre­mière mo­trice TGV dans les an­nées 1970, était de­ve­nu une prio­ri­té pour l’exé­cu­tif, quelques mois avant l’élec­tion pré­si­den­tielle. Fran­çois Hol­lande lui-même avait pro­mis que « tout se­ra(it) fait » pour main­te­nir l’ac­ti­vi­té et les quelque 400 em­plois me­na­cés de dé­mé­na­ge­ment. Cet « ob­jec­tif » fixé par le chef de l’État a donc été ac­quis «à court terme, avec de la com­mande pu­blique », a pré­ci­sé Ch­ris­tophe Si­rugue. L’État va ache­ter 15 TGV pour les lignes In­ter­ci­tés Bor­deaux-Mar­seille et Mont­pel­lier-Per­pi­gnan, « par an­ti­ci­pa­tion de l’ar­ri­vée des lignes à grande vi­tesse » sur ces tra­jets, pour un to­tal d’en­vi­ron 450 mil­lions d’eu­ros. La SNCF est, comme pré­vu, mise à contri­bu­tion avec une com­mande de 6 TGV pour la liai­son à grande vi­tesse Pa­ris-Tu­rin-Mi­lan, un mar­ché d’un peu moins de 200 mil­lions d’eu­ros.

Vingt lo­co­mo­tives die­sel

Au­tant de trains dont les mo­trices (deux par rame, soit 42 au to­tal) se­ront as­sem­blées à Bel­fort, mais qui don­ne­ront aus­si du tra­vail à d’autres sites d’Al­stom en France, no­tam­ment La Ro­chelle (voi­tures TGV), Or­nans (mo­teurs) et Le Creu­sot (bog­gies), a sou­li­gné Ch­ris­tophe Si­rugue La SNCF com­man­de­ra en outre 20 lo­co­mo­tives die­sel « des­ti­nées au se­cours des trains en panne » , qui se­ront éga­le­ment pro­duites à Bel­fort, pour en­vi­ron 80 mil­lions d’eu­ros se­lon l’en­tou­rage du se­cré­taire d’État.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.