Ré­ten­tion pré­ven­tive d’in­di­vi­dus ra­di­ca­li­sés : le texte d’Eric Ciot­ti re­ca­lé

Monaco-Matin - - France/monde -

Les dé­pu­tés ont re­je­té, hier, en com­mis­sion la pro­po­si­tion de loi Les Ré­pu­bli­cains (LR) sur le ter­ro­risme, qui re­prend en un seul texte dif­fé­rents amen­de­ments dé­jà re­je­tés lors du vote des pré­cé­dentes lois an­ti­ter­ro­ristes. Cette pro­po­si­tion de loi, dé­fen­due par Eric Ciot­ti, vise no­tam­ment à per­mettre le pla­ce­ment en ré­ten­tion d’in­di­vi­dus « ra­di­ca­li­sés et me­na­çant gra­ve­ment la sû­re­té de l’Etat ». Ces in­di­vi­dus se­raient is­sus d’un nou­veau fi­chier, plus res­treint que l’ac­tuel fi­chier S. Le texte veut aus­si ins­tau­rer la ré­ten­tion de sû­re­té pour main­te­nir en dé­ten­tion les per­sonnes con­dam­nées pour crimes ter­ro­ristes si elles conti­nuent de pré­sen­ter une forte dan­ge­ro­si­té à l’is­sue de leur peine.

Pré­di­ca­tion sub­ver­sive

La com­mis­sion a éga­le­ment re­je­té la pro­po­si­tion por­tée par Na­tha­lie Kos­cius­ko-Mo­ri­zet des­ti­née à pé­na­li­ser « la pré­di­ca­tion sub­ver­sive », les élus de gauche es­ti­mant que ce­la est dé­jà sanc­tion­né et ne vou­lant pas faire des juges « des com­mis­saires de la foi ». Au­tant de pro­po­si­tions qui ont dé­jà été re­je­tées par l’exé­cu­tif les ju­geant contraires à la Cons­ti­tu­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.