Re­laxe pour le rap­peur In­fi­nit’ ac­cu­sé de dif­fa­ma­tion par Es­tro­si

Monaco-Matin - - Côte D’Azur -

Le tri­bu­nal a fi­ni par tran­cher dans le li­tige qui op­pose de­puis oc­tobre 2015 la Ville de Nice et Ch­ris­tian Es­tro­si au rap­peur ori­gi­naire d’An­tibes, In­fi­nit’, de son vrai nom Ka­rim Bra­ham, de­puis août der­nier. Et c’est la re­laxe qui a été pro­non­cée pour l’au­teur du contro­ver­sé Ch­ris­tian E, titre pa­ro­dique dans le­quel l’ar­tiste bro­car­dait sur un ton po­tache la réus­site po­li­tique et per­son­nelle du 1er ad­joint à la ville de Nice, pré­sident de la Mé­tro­pole et de la Ré­gion Pa­ca. « Une vic­toire pour la li­ber­té d’ex­pres­sion dans une so­cié­té dé­mo­cra­tique », a so­bre­ment com­men­té l’avo­cate du pré­ve­nu, Sa­rah Pa­riente. Tout en pré­ci­sant at­tendre la fin de la pé­riode lé­gale des re­cours pour « dé­fi­ni­ti­ve­ment » crier vic­toire.

« Les cou­plets parlent de moi, pas du maire »

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.