Passe d’armes sur la Sy­rie avant un vote à l’ONU

Monaco-Matin - - Monde -

Les États-Unis ont ac­cu­sé hier la Sy­rie et la Rus­sie de «crimes de guerre» à Alep, dont le sort ca­tas­tro­phique est l’en­jeu d’une ré­so­lu­tion au Conseil de sé­cu­ri­té de l’ONU qui se­ra dé­fen­due au­jourd’hui par la France. Les chefs de la diplomatie amé­ri­caine et fran­çaise, John Ker­ry et Jean-Marc Ay­rault, ont dé­non­cé côte à côte à Washington des «crimes de guerre» per­pé­trés contre des hô­pi­taux et des écoles de cette ville mar­tyre. En re­ce­vant son ho­mo­logue fran­çais, John Ker­ry a af­fir­mé que «la nuit der­nière, le ré­gime [sy­rien] a en­core at­ta­qué un hô­pi­tal , 20 per­sonnes ont été tuées et 100 bles­sées», sans don­ner plus de dé­tails. Cette se­maine, des bom­bar­de­ments ont dé­truit le prin­ci­pal hô­pi­tal des quar­tiers re­belles. « La Rus­sie et le ré­gime doivent au monde plus qu’une ex­pli­ca­tion sur les rai­sons pour les­quelles ils ne cessent de frap­per des hô­pi­taux, des in­fra­struc­tures mé­di­cales, des en­fants et des femmes » ,a ton­né le se­cré­taire d’État en ré­cla­mant «une en­quête adé­quate pour crimes de guerre». S’ex­pri­mant à l’am­bas­sade de France à Washington, Jean-Marc Ay­rault a lui aus­si sou­li­gné que «le se­cré­taire gé­né­ral des Na­tions unies [Ban Ki-moon, Ndlr] avait par­lé de crimes de guerre». «C’est la réa­li­té», a-t-il lan­cé à l’adresse de Mos­cou et Da­mas.

(Photo MaxPPP/EPA)

Jean-Marc Ay­rault et John Ker­ry ont dé­non­cé les « crimes de guerre » russes.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.