La France re­prend la main

Spé­cia­liste de la route, le Ni­çois Ju­lien Tra­rieux a suc­cé­dé au pal­ma­rès du Roc Ma­ra­thon à l’Ita­lien Sa­muele Por­ro. Plus de 2 500 concur­rents étaient au dé­part

Monaco-Matin - - Sports - JEAN-CLAUDE BAILICHE

Les Fran­çais se re­biffent ! Après une longue tra­ver­sée du dé­sert et une ab­sence de vic­toire de­puis 2003 et le suc­cès de Yoann Va­chette, ils re­font par­ler d’eux sur le Roc Ma­ra­thon. En 2014, c’est Maxime Ma­rotte, 4e des derniers Jeux Olympiques de Rio qui avait mis fin à cette ter­rible di­sette. Et c’est Ju­lien Tra­rieux qui lui a em­boî­té la roue ce ven­dre­di après une courte pas­sa­tion de pou­voir à l’Ita­lie et son cham­pion Sa­muele Por­ro en 2015. Hier ma­tin, le Ni­çois, li­cen­cié à l’AVC Aix, a réa­li­sé un vé­ri­table tour de force. Lui que per­sonne n’at­ten­dait après son ter­rible ac­ci­dent de la route sur­ve­nu en jan­vier der­nier (voir page ci-contre), a fait preuve d’une ré­sis­tance et d’une ma­tu­ri­té sur­pre­nantes pour mettre à la rai­son de sa­crés « clients » : l’Au­tri­chien double cham­pion du monde de ma­ra­thon, Al­ban La­ka­ta qui fi­ni­ra 2e, son com­pa­triote Da­niel Geis­mayr (3e), Sa­muele Por­ro, Jor­gen Kaas, le fan­tasque Belge Roel Pau­lis­sen ou en­core un autre cou­reur d’ou­tre­quié­vrain, Se­bas­tien Ca­ra­bin, qui ter­mi­ne­ra 7e.

Le fair-play de Ca­ra­bin

À l’ar­ri­vée, très fair-play, le lea­der du Roc Tro­phy re­con­nais­sait d’ailleurs la su­pé­rio­ri­té de cer­tains de ses ad­ver­saires et no­tam­ment du Ju­lien Tra­rieux : « J’étais vrai­ment en forme ce ma­tin, mais le ni­veau était très re­le­vé, da­van­tage en tout cas que l’an pas­sé où j’avais pris la 2e place. Je pense que j’au­rais pu ter­mi­ner troi­sième ou qua­trième si je n’avais pas dé­raillé à deux re­prises ! Je suis donc for­cé­ment un peu dé­çu . » La vic­toire fi­nale au Roc Tro­phy se pré­cise ce­pen­dant pour le cou­reur wal­lon que l’on re­trou­ve­ra no­tam­ment avec plai­sir sur le Roc élite di­manche, lui qui a pris en 2015 la troi­sième place d’une course rem­por­tée par Vic­tor Ko­retz­ky. Quant à Maxime Ma­rotte, il était tout sou­rire sur la ligne d’ar­ri­vée. « Je ter­mine dans le Top 20 (19e), c’est une bonne sur­prise ! De­puis Rio, j’avais bien cou­pé. Mon seul ob­jec­tif c’était de rou­ler, de prendre du plai­sir. Ce se­ra en­core le cas di­manche sur le Roc d’Azur d’au­tant que j’ai une rhi­no­pha­ryn­gite. Je ne joue­rai pas la gagne ! » Alexis Vuille­moz et Romain Bar­det ne jouaient pas la gagne non plus. Le pre­mier fi­nit tout de même 23e et le dau­phin du Tour de France 2016, à une plus mo­deste 102e place. In­ter­ca­lé entre les deux cou­reurs d’AG2R La Mon­diale, un autre (an­cien) spé­cia­liste de la route, Ch­ris­tophe Bas­sons boucle les 82 km en 32e po­si­tion. Cha­peau bas, car ils étaient quand même 2 575 au dé­part de la base na­ture de Fré­jus !

Épui­sé à l’ar­ri­vée, l’Au­tri­chien Da­niel Geis­mayr tente de ré­cu­pé­rer au sol sous le re­gard de son com­pa­triote Al­ban La­ka­ta.

(Pho­tos Philippe Ar­nas­san)

Ré­par­tis en cinq vagues,   concur­rents ont pris le dé­part du Roc Ma­ra­thon do­mi­né par Ju­lien Tra­rieux (ci-des­sous, pouce le­vé).

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.