Trans­ports, vie as­so­cia­tive... : ses pro­po­si­tions

Monaco-Matin - - Le Dossier Du Dimanche -

Aux Li­se­rons, Mous­sa Ba sou­ligne l’ur­gence

d’amé­lio­rer les trans­ports. «Le train s’ar­rête à SaintRoch, à L’Ariane, à La Tri­ni­té, mais pas en bas de chez nous. Pour­quoi ne pas faire une halte en face de la ci­té, pour ai­der les ha­bi­tants à se dé­pla­cer et à cher­cher un em­ploi.»

Des équi­pe­ments spor­tifs Autre pro­po­si­tion: des équi­pe­ments spor­tifs. «Ici on n’a rien, pas de ter­rain de sport. Si on avait des in­fra­struc­tures, comme aux Moulins, il y au­rait moins de pro­blèmes. Ce qui éduque les jeunes, c’est le sport. Il trans­met des va­leurs de res­pect, d’en­traide, dans les jeux par équipe on ap­prend à tra­vailler pour les autres.» Il pointe la nécessité de sou­te­nir les as­so­cia­tions de proxi­mi­té. «Quand les pa­rents tra­vaillent pour faire ren­trer de l’ar­gent, les jeunes sont li­vrés à eux-mêmes.» Les as­so­cia­tions jouent un rôle clé. Elles prennent le re­lais, avec de l’aide aux de­voirs, des ac­ti­vi­tés spor­tives…

Col­lège: une école de la ré­flexion À l’école, il était «un élève moyen et rê­veur». «Je re­gar­dais par la fe­nêtre, en fait je ne sa­vais pas pour­quoi j’étais là.» Après l’école à Bon-Voyage, et le col­lège «tou­jours en ZEP» à Bon-Voyage

il se re­trouve en ly­cée pro­fes­sion­nel. «J’avais des  et des /. Mais comme je vou­lais de­ve­nir co­mé­dien, en­trer au Cours Florent puis par­tir aux USA, j’ai trou­vé la mo­ti­va­tion. J’ai tra­vaillé mon

bac blanc, et don­né mon maxi­mum en dis­ser­ta­tion.» Il dé­croche un /. Une co­pie qu’il a gar­dée.

Comme un porte-bon­heur. «Mon prof de fran­çais m’a fé­li­ci­té de­vant toute la classe. J’avais be­soin de re­con­nais­sance, comme tout être hu­main. Et à par­tir de ce mo­ment-là, il y a eu un déclic.» Il s’est mo­ti­vé. «La pé­riode dif­fi­cile, c’est l’ado­les­cence. Ce se­rait bien que le col­lège et le ly­cée soient des écoles de la ré­flexion, où on aborde des ques­tions es­sen­tielles: pour­quoi je suis là? C’est quoi mon but dans la vie? Ce se­rait utile pour per­mettre aux jeunes éga­rés de se re­cen­trer.» Ré­ta­blir le ser­vice mi­li­taire Il pré­co­nise aus­si le ré­ta­blis­se­ment du ser­vice mi­li­taire. «Quand on est mi­li­taire, on se lève tôt, on fait son lit. L’ar­mée peut édu­quer la jeunesse.» Dé­cou­vrez notre re­por­tage vi­déo sur www.ni­ce­ma­tin.com

Mous­sa Ba, ici aux Li­se­rons, à Nice-Est.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.