LES CRAINTES DU PA­TRON DU PS EN CAS DE VIC­TOIRE DE JUP­PÉ

Monaco-Matin - - France / Monde -

Face à l’éven­tua­li­té de votes de gauche à la pri­maire – les fa­meux « dé­çus du hol­lan­disme » – qui pour­raient faire élire le maire de Bor­deaux à la pri­maire de la droite et du centre, le Pre­mier se­cré­taire du Parti socialiste, Jean-Ch­ris­tophe Cam­ba­dé­lis [DR], a lan­cé, hier, une mise en garde : « Alain Jup­pé à la pri­maire, c’est Ma­rine Le Pen aux lé­gis­la­tives… Car si Ni­co­las Sar­ko­zy est trop à droite pour la France, Alain Jup­pé est nulle part. Trop cen­triste sur l’iden­ti­té pour la droite, trop ul­tra-li­bé­ral sur le so­cial pour la gauche. Et je com­prends que Ma­rine Le Pen, dans ces condi­tions, l’épargne. » Le pa­tron des so­cia­listes ré­cuse aus­si l’hy­po­thèse de votes si­gni­fi­ca­tifs d’élec­teurs de droite à la pri­maire or­ga­ni­sée par le PS en jan­vier. « Quant aux élec­teurs de droite et d’ex­trême droite, je ne les vois pas ve­nir ar­bi­trer un dé­bat dans une gauche dont on dit dans les son­dages qu’elle ne se­ra même pas au se­cond tour. Pas plus que je ne vois les mé­len­cho­nistes ou les du­flo­tistes sou­te­nir un can­di­dat qui se­rait obs­tacle au leur. Donc tout ce­la est construc­tion », ba­laye-t-il.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.