Plon­gée dans l’in­ti­mi­té des po­li­tiques

Monaco-Matin - - Détente - EM­MA­NUELLE LITAUD

Ma­ga­zine Des can­di­dats à la pré­si­den­tielle se livrent comme ja­mais à Ka­rine Le Mar­chand dans « Une am­bi­tion in­time »

Ce soir, Ka­rine Le Mar­chand lance Une am­bi­tio­nin­time,surM6.Dans cette nou­velle émis­sion, qu’elle a lan­cée et pro­duite, l’ani­ma­trice dresse les por­trait­si­nat­ten­dus­des­can­di­dats à la pré­si­den­tielle de 2017. En­fance,par­cours,passion:tous ont ac­cep­té de se confier sans fard. In­édit ! Pas­ser­de­sa­gri­cul­teur­saux­po­li­tiques?Iln’ya­qu’un­pas,que Ka­rine Le Mar­chand a su fran­chir avec brio. Pour au­tant, cette plon­gée dans un monde in­con­nu pour elle n’a pas été fa­cile. « Je ne connais­sais per­sonne, ce n’était pas évident d’ac­cé­der à eux. J’ai été ai­dée par Xa­vier Schal­le­baum, an­cien conseiller de Phi­lippe Douste-Bla­zy.Ilm’atrou­védes con­tacts et m’a ac­com­pa­gnée aux ren­dez-vous. J’ai ra­mé pour cer­tains et je rame en­core », confie l’ani­ma­trice. Les fa­milles, no­tam­ment les épouses, ont joué un rôle im­por­tant, soit pour qu’elle ob­tienne leur aval (comme pour Ni­co­las Sar­ko­zy avec Car­la Bru­ni),soit­pour­lui­per­mettre d’en­sa­voir­plus­sur­leurs­traits de­ca­rac­tè­reou­leurs­pas­sions. Fi­na­le­ment, Bru­no Le Maire, Ma­rine Le Pen, Ar­naud Mon­te­bour­get Ni­co­las Sar­ko­zy(pré­sents dans cette pre­mière émis­sion), mais aus­si Cécile Du­flot, Alain Jup­pé, Jean-Luc Mé­len­chon, Fran­çois Fillon, Fran­çois Bay­rou­se­sont­prê­tés au jeu de cette in­ter­view hors normes. Les probables can­di­dats de gauche,eux,àl’ins­tard’Em­ma­nuel Ma­cron ou de Fran­çois Hol­lande, n’ont pas en­core dit oui. « Pour le pré­sident de la Ré­pu­blique,ce­la­fai­thuit­mois que nous avons fait la de­mande.So­nen­tou­ra­ge­semble très com­pli­qué », note Ka­rine Le Mar­chand. Une­foisl’in­vi­ta­tion ac­cep­tée, tous se re­trouvent dans un lieu à leur image, confor­ta­ble­ment ins­tal­lés dan­sun­ca­na­pé­pour­par­lerde leur en­fance, des mo­ments mar­quants de leur vie ou de leurs loi­sirs. Un en­tre­tien très dif­fé­rent de ceux qu’ils ac­cordent gé­né­ra­le­ment. « Ils sont in­tel­li­gents, forts en rhé­to­ri­quee­ten­pro­tec­tion.Ils n’ont pas l’ha­bi­tude de cet exer­cice et étaient ré­ti­cents. Mais­je­suis­co­riace.Ilm’afal­lu entre trois et cinq heures d’in­ter­view pour ob­te­nir ce qu’ils sont», ex­plique Ka­rine Le Mar­chand qui pro­duit ce pro­gramme, qu’elle a ima­gi­né. « C’était un énorme chal­lenge pour moi. Je suis res­pon­sable du­con­te­nu.J’avaisà­coeurque le ré­sul­tat du por­trait ne tra­hisse pas qui ils sont. Ils m’ont fait un ca­deau en acceptant d’ou­vrir leur coeur. »

Ka­ri­neLeMar­chand(avecMa­ri­neLePen):«Les­po­li­ti­que­sé­taien­tré­ti­centsàl’exer­cice.Mais je­suis­co­riace.Ilm’afal­luen­tre­troi­set­cin­q­heu­resd’in­ter­view­pou­rob­te­nir­ce­qu’ils­sont».

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.