La Po­logne pleure Wa­j­da, maître de son ci­né­ma et conteur de son histoire

Monaco-Matin - - Monde/france -

La Po­logne de l’art et de la po­li­tique ren­dait un hom­mage vi­brant, hier, à An­dr­zej Wa­j­da dont la mort la veille à l’âge de 90 ans a plon­gé dans le deuil le ci­né­ma po­lo­nais dont il était le maître in­con­tes­té. « Nous sommes tous de chez Wa­j­da. Nous re­gar­dions la Po­logne, et nous-mêmes, à tra­vers lui. Et la com­pre­nions mieux ain­si. Dé­sor­mais, ce se­ra plus dif­fi­cile », a re­gret­té sur son compte Twit­ter Do­nald Tusk, le pré­sident du Con­seil eu­ro­péen et an­cien Pre­mier mi­nistre po­lo­nais. De­puis son deuxième long­mé­trage Ka­nal (Ils ai­maient la vie), pri­mé à Cannes en 1957, jus­qu’à Po­wi­do­ki (Après-images, 2016), candidat po­lo­nais au pro­chain Os­car du film étran­ger, Wa­j­da a ra­con­té aux Po­lo­nais – et au monde en­tier – leur histoire.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.