La France hé­site à re­ce­voir le pré­sident Vla­di­mir Pou­tine

Monaco-Matin - - Monde/france -

La vi­site pro­chaine en France du pré­sident russe Vla­di­mir Pou­tine, an­non­cée par Mos­cou, s’an­nonce de plus en plus em­bar­ras­sante pour Pa­ris. La ca­pi­tale fran­çaise fus­tige les « crimes de guerre » com­mis à Alep, ville écra­sée sous les bombes du ré­gime sy­rien et de son al­lié russe. « Je me pose en­core la ques­tion » de sa­voir s’il faut re­ce­voir Vla­di­mir Pou­tine, a re­con­nu le pré­sident français Fran­çois Hol­lande dans une in­ter­view était dif­fu­sée, hier soir, sur la chaîne de té­lé­vi­sion TMC. « Est-ce que c’est utile? Est-ce que c’est né­ces­saire?», s’est in­ter­ro­gé le chef de l’État, ré­su­mant le di­lemme au­quel est confron­tée la France, en pre­mière ligne pour dé­non­cer l’hor­reur en cours à Alep, mais sou­cieuse de sau­ve­gar­der les liens avec son « par­te­naire » russe.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.