Lé­ga­li­sa­tion ou dé­pé­na­li­sa­tion, le can­na­bis fait son re­tour dans la cam­pagne

Monaco-Matin - - France -

Ser­pent de mer du dé­bat po­li­tique et source in­fi­nie de di­vi­sions à gauche comme à droite, la lé­ga­li­sa­tion et la dé­pé­na­li­sa­tion du can­na­bis, sou­te­nues par une ma­jo­ri­té de Français, re­viennent sur la table par l’in­ter­mé­diaire de deux can­di­dats aux pri­maires, Benoît Ha­mon (PS) et Na­tha­lie Kos­cius­ko-Mo­ri­zet (LR). Est-ce la fe­nêtre ou­verte par la dif­fu­sion, hier, d’un son­dage Ip­sos, af­fir­mant que plus d’un Français sur deux ( %) était fa­vo­rable à ce que la ques­tion de la lé­gis­la­tion du can­na­bis soit abor­dée lors de la cam­pagne pré­si­den­tielle? Deux can­di­dats aux pri­maires, Benoît Ha­mon (PS) et Na­tha­lie Kos­cius­ko-Mo­ri­zet (LR), en ont pro­fi­té pour af­fir­mer leurs vues sur la pro­hi­bi­tion du can­na­bis, alors qu’un col­loque sur le thème de la lé­ga­li­sa­tion se te­nait hier au Sé­nat. Pour le dé­pu­té PS des Yve­lines, il faut lé­ga­li­ser, et pas seule­ment dé­pé­na­li­ser, pour « tuer ces tra­fics ». N. K.-M., dé­pu­tée LR de l’Es­sonne, a re­con­nu que le « sys­tème ac­tuel n’est pas ef­fi­cace ». Sans tou­te­fois al­ler jus­qu’à la lé­ga­li­sa­tion qui « per­met de lut­ter contre le tra­fic » mais n’en­voie pas le bon « si­gnal à la jeunesse ».

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.