Les douze tra­vaux d’Her­cule de la Ré­gion

Ils ont été bap­ti­sés Opé­ra­tions d’in­té­rêt ré­gio­nal. Se­lon le pré­sident Ch­ris­tian Es­tro­si, ils vont per­mettre de créer 50 000 em­plois et d’at­ti­rer 500 im­plan­ta­tions d’en­tre­prises

Monaco-Matin - - La Une - RÉGINE MEU­NIER rmeu­nier@ni­ce­ma­tin.fr

Branle-bas de com­bat, hier, à Ol­lioules (Var), au coeur de la DCNS. Ch­ris­tian Es­tro­si a vi­si­té ce fleu­ron mon­dial de la dé­fense, ha­bi­tuel­le­ment aus­si in­ac­ces­sible qu’un sous­ma­rin en plon­gée, avec une ar­mée d’élus, plu­sieurs chefs d’en­tre­prises et au­tant de per­son­nel de la sé­cu­ri­té. L’en­tre­prise est en fait si­tuée sur la tech­no­pole de la mer, qui est, se­lon le pré­sident de la Ré­gion, un exemple par­fait pour illus­trer les douze Opé­ra­tions d’in­té­rêt ré­gio­nal (OIR), qu’il a dé­voi­lées dans la fou­lée. Ces tra­vaux d’Her­cule pour l’éco­no­mie et l’em­ploi de­vraient « gé­né­rer un mil­liard d’eu­ros d’in­ves­tis­se­ment pu­blic et pri­vé, créer 50 000 em­plois et at­ti­rer 500 im­plan­ta­tions d’en­tre­prises. » Ces OIR sont ba­sées sur la spé­cia­li­sa­tion et la concen­tra­tion d’ac­ti­vi­tés au­tour de thèmes bien dé­fi­nis et par­fois sur un ter­ri­toire ci­blé. Comme par exemple l’OIR In­dus­trie na­vale et ma­ri­time à Ol­lioules, Toulon et La Seyne. Ou en­core l’OIR Smart Ci­ty au­tour de l’in­no­va­tion nu­mé­rique sur Nice ou sur le Tech­no­pole de So­phia-An­ti­po­lis (lire l’en­ca­dré).

« Ces OIR ont une triple am­bi­tion, a ex­pli­qué Ch­ris­tian Es­tro­si: « la re­con­quête in­dus­trielle; faire de la Ré­gion une ré­fé­rence comme ter­ri­toire in­tel­li­gent et du­rable ; et être la ré­fé­rence eu­ro­péenne de l’éco­no­mie du bien-vivre. »

Des for­ma­tions pour as­su­rer l’em­ploi

Cette stra­té­gie éco­no­mique de la Ré­gion en­tend « of­frir aux en­tre­pre­neurs la sta­bi­li­té et un en­vi­ron­ne­ment sé­cu­ri­sé.

» Mais pour ce­la il leur faut aus­si des sa­la­riés. Ch­ris­tian Es­tro­si a donc dé­voi­lé un plan de for­ma­tion pour ajus­ter l’offre à la de­mande : « Chaque OIR se ver­ra do­té d’un Cam­pus ré­gio­nal des mé­tiers et qua­li­fi­ca­tions cor­res­pon­dant à ses spé­ci­fi­ci­tés. » Des cam­pus qui pour­raient ac­cueillir des ap­pren­tis dans des CFA spé­cia­li­sés, par exemple dans le nu­mé­rique où se cachent des « gi­se­ments d’em­ploi. »

Dans le do­maine de l’en­sei­gne­ment su­pé­rieur et de la re­cherche, « il y au­ra des prio­ri­tés pour les bourses et su­jets de re­cherche de nos fi­lières et seg­ments stra­té­giques » a-t-il pré­ci­sé avant de sa­luer l’Eu­rope qui vient d’at­tri­buer à la ré­gion 31 la­bels d’ex­cel­lence, dans les do­maines de l’in­no­va­tion et de la re­cherche. La­bels qui sont sy­no­nymes de fi­nan­ce­ments.

(Photo Pa­trick Blan­chard)

Ch­ris­tian Es­tro­si, en­tou­ré d’élus a vi­si­té hier le site de DCNS, lea­der mon­dial de la dé­fense. Il a fou­lé la mo­quette grise toute neuve, puisque le groupe a re­joint le site d’Ol­lioules (Var), en dé­but d’an­née. Un gris par­fai­te­ment as­sor­ti aux di­zaines de disques durs noirs ali­gnés sur des éta­gères. C’est un des plus gros centres d’in­té­gra­tion de lo­gi­ciels en Eu­rope.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.