Pog­ba, en­fin la bonne Pioche ?

Monaco-Matin - - Sports -

Un bou­let de ca­non vic­to­rieux pour faire vo­ler en éclats les cri­tiques et of­frir à la France la vic­toire aux Pays-Bas (-) : Paul Pog­ba a sor­ti lun­di le gros match qui compte pour en­fin mon­trer son meilleur vi­sage en Bleu. Et à la 30e mi­nute, Pog­ba res­ta im­mo­bile, le buste droit, ho­chant la tête de haut en bas. Ma­ni­fes­ta­tion d’une sa­tis­fac­tion conte­nue mais in­tense. Il ve­nait d’ex­pé­dier de 30 mètres une grosse frappe qui avait pous­sé à la faute de main Maar­ten Ste­ke­len­burg, im­puis­sant face à ce bal­lon flot­tant ar­ri­vé trop vite. «Oooh!» ve­nait de mur­mu­rer l’Am­ster­dam Are­nA, mi­ré­si­gnée, mi-im­pres­sion­née, tan­dis que les joueurs de l’équipe de France ve­naient en­la­cer le hé­ros du soir. Pas d’ef­fu­sion, juste une com­mu­nion au­tour du co­pain qu’ils se sont éver­tués, pour la plu­part, à dé­fendre ces der­niers jours, alors que ‘‘La Pioche’’ en­tre­te­nait plus que ja­mais le dé­bat sur ses hauts et, sur­tout, ses bas. A tel point que même Di­dier Des­champs avait sem­blé quelque peu perdre pa­tience après la vic­toire contre la Bul­ga­rie (4-1) ven­dre­di. « Il peut et il doit mieux faire » avait lâché le tech­ni­cien fran­çais. C’est dé­sor­mais chose faite : « Il a fait beau­coup mieux, no­tait-il lun­di. Dans l’or­ga­ni­sa­tion, la ré­cu­pé­ra­tion, c’est plus conforme à ce qu’il est ca­pable de faire ».

Griez­mann : « Il a be­soin d’af­fec­tion »

An­toine Griez­mann, lui, as­su­rait que son co­équi­pier avait « be­soin d’af­fec­tion des jour­na­listes ». Après la ren­contre, il le voyait l’ob­te­nir en­fin : « De­main (lun­di), il va faire la Une de tous les jour­naux. On es­père qu’il va avoir la confiance des jour­na­listes, qu’on le pousse un peu vers l’avant ». Alors qu’il vient d’ou­vrir une voie royale aux Bleus sur la route de la Rus­sie, Pog­ba, en­core « sur cou­rant al­ter­na­tif » se­lon Des­champs, de­vra do­ré­na­vant mon­trer de la constance dans l’ex­cel­lence. C’est beau­coup de­man­der à un seul joueur, mais au vu du ta­lent de ce­lui-ci, l’équipe de France est en droit de l’at­tendre. « On di­rait par­fois qu’on joue pour l’équipe Pog­ba, mais il n’y a pas d’équipe Pog­ba. Si l’équipe fait un bon match, je fais un bon match. Si c’est un mau­vais match, je fais un mau­vais match. On ne va pas com­men­cer à par­ler des pres­ta­tions in­di­vi­duelles » , at-il ba­layé après sa per­for­mance.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.