Adil Ra­mi, cartes sur table

L’an­cien Fré­ju­sien s’est confié lors de son pas­sage au CERS à Saint-Ra­phaël. Le dé­fen­seur du FC Sé­ville, dé­ten­du, re­vient sur sa conva­les­cence, son Eu­ro, et son amour de l’Es­pagne

Monaco-Matin - - Sports - AU­RÉ­LIEN RUESTERHOLZ

Le Fré­ju­sien et dé­fen­seur cen­tral du FC Sé­ville, Adil Ra­mi, est ve­nu soi­gner sa bles­sure aux is­chio­jam­biers, contrac­tée mi-sep­tembre, au CERS à Saint-Ra­phaël. Ici, il a ses per­sonnes de confiance, no­tam­ment Di­dier Raoult, le ki­né. Entre soins l’après-mi­di avec ce der­nier et tra­vail phy­sique le ma­tin avec le pré­pa­ra­teur Ro­main Fer­nan­dez, l’in­ter­na­tio­nal se rap­proche de la re­prise. Ré­cent pa­pa de ju­meaux - «les nuits sont courtes», sou­rit-il -, l’im­po­sant dé­fen­seur s’est confié, sous un so­leil clin­quant, comme son sou­rire. Son Eu­ro, son ave­nir en Bleu, son amour pour l’Es­pagne, son res­pect pour Eme­ry, sa confiance sans faille au CERS, le Va­rois se lâche.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.