Condi­tions de tra­vail à La Poste :  ca­bi­nets d’ex­per­tise tirent la son­nette d’alarme

Monaco-Matin - - France -

Dans une lettre ou­verte adres­sée au pré­sident du groupe, Phi­lippe Wahl, huit ca­bi­nets réa­li­sant des ex­per­tises pour des co­mi­tés d’hy­giène,de­sé­cu­ri­téet­des­con­di­tions­de­tra­vail (CHSCT) sonnent l’alarme sur la dé­gra­da­tion­des­con­di­tions­de­tra­vai­let­de­la­san­tédes agents, dé­non­çant au pas­sage le « mé­pris du dia­logue so­cial ». Dans ce cour­rier da­té de jeu­di, ces ca­bi­nets d’ex­perts (Ap­téis, Aris­tée, Ce­daet, Ere­tra, Er­go­nom­nia, In­di­go Er­go­no­mie, So­cial Conseil, Odyssée) dé­noncent « la dé­gra­da­tion des condi­tions de tra­vail et le mé­pris du dia­logue so­cial ma­ni­fes­té dans les dif­fé­rents sec­teurs et aux dif­fé­rentes échelles du groupe », par­lantd’une «si­tua­tion pré­oc­cu­pante du fait de la ra­pide dé­gra­da­tion de l’état de san­té des agents ». Ils évoquent une « ag­gra­va­tion de la pé­ni­bi­li­té phy­sique » ,des « cas de sui­cides », des « si­tua­tions de dé­tresse in­di­vi­duelle », de « fré­quents conflits ou­verts entre agents » et « un cli­mat so­cial dé­lé­tère ». En cause se­lon eux, les « ré­or­ga­ni­sa­tions per­ma­nentes qui ré­duisent les ef­fec­tifs et sou­mettent les agents à des ca­dences ac­cé­lé­rées » , du « cour­rier au co­lis, du ré­seau à la banque », mal­gré les « re­com­man­da­tions du rap­port Kas­par de 2012 », après le sui­cide de deux cadres.

En­trave au CHSCT

Pour pres­crire le tra­vail, af­firment en­core ces ex­perts, les di­rec­tions de proxi­mi­té doivent s’ap­puyer­surdes « mo­dé­li­sa­tions sta­tis­tiques » ne correspondant pas à la réa­li­té du ter­rain, « qu’elles-mêmes ne savent pas ex­pli­quer » .In­ter­ro­gé par l’Agence France Presse, l’un d’entre eux, Ni­co­las Spire, évoque des « lo­gi­ciels­qui­cal­cu­lent­tou­tà­la­mi­nu­te­près,sans­rap­port avec la réa­li­té des tour­nées des fac­teurs », sou­mis à « une pres­sion per­ma­nente, des ré­pri­mandes, hu­mi­lia­tions ».Il dé­crit « une or­ga­ni­sa­tion du tra­vail qui s’est emballée dans ses modes de ré­or­ga­ni­sa­tion et d’en­ca­dre­ment », parle de « si­tua­tion proche du ca­ta­clysme » qu’il com­pare à la crise so­ciale de France Te­le­co­men2008-2009,tou­chée­pa­ru­ne­va­guede sui­cides. M. Spire se re­fuse ce­pen­dant à avan­cer des chiffres pré­cis sur les cas de sui­cide, qui res­tent pour lui la « pointe de l’ice­berg », mais il évoque « un taux d’ab­sence en pleine re­cru­des­cence, des ma­la­dies et des dé­parts ». Les ex­perts ac­cusent aus­si la di­rec­tion de La Poste de re­fu­ser le dia­logue so­cial, ce qui se tra­duit par « des grèves dans de nom­breux sites », et de faire en­trave aux CHSCT qui com­man­ditent en­quêtes et ex­per­tises et « consti­tuent­qua­si­ment­le­seul­contre-pou­voi­rins­ti­tu­tion­nel ». De son cô­té, La Poste dit avoir pris connais­sance de cette lettre « avec beau­coup de sé­rieux » et vou­loir pro­po­ser « dès la se­maine pro­chaine » de ren­con­trer les ex­perts. A suivre...

(Pho­to AFP)

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.