Favre : « On sa­voure »

Monaco-Matin - - Sports - W. H. (AVEC NI­CO­LAS MANGIAPAN)

On a joué dans le même sys­tème que Lyon, on a pres­sé plus haut ce qui nous a per­mis de prendre confiance dans le jeu. On était meilleur dans la récupération, on marque sur un beau but de Baysse du pied gauche. On s’est créé de belles oc­ca­sions en deuxième mi-temps, c’est bien d’avoir mar­qué le deuxième but.

Ça com­mence à de­ve­nir sé­rieux... On sa­voure d’avoir bat­tu une très bonne équipe. On prend match après match, ça suf­fit.

Nice joue quand même bien au bal­lon... On veut jouer au bal­lon, mais il y a en­core du che­min. Sur des pertes de balle, des choix que l’on fait par­fois avec trop de sim­pli­ci­té... A onze contre dix, c’est un un gros avan­tage mais ce n’était pas si facile que ça. Les Lyon­nais ont été dan­ge­reux à onze contre onze, mais en deuxième mi-temps ils l’ont été aus­si avec Ghez­zal. Ils ont per­cu­té, avec des joueurs qui ont fait des dif­fé­rences dans des mou­choirs de poche... Ce n’était pas évident. C’est dom­mage de ne pas trans­for­mer le pe­nal­ty, on a vu aus­si des pe­tits manques dans la sim­pli­ci­té et le dé­mar­quage.

On sent que la dé­fense à trois a rô­dé ses au­to­ma­tismes... Oui, c’était mieux parce qu’on a pu jouer avec plus de dé­mar­quage vers l’avant. Les dé­fen­seurs avaient plus d’angles de passes, ils étaient moins sous pres­sion, c’est pour ça que c’était mieux.

Même quand Ba­lo­tel­li ne

Ri­car­do (dé­fen­seur de Nice)

C’est im­por­tant que les autres joueurs marquent, oui. Baysse marque un beau but du gauche, Se­ri aus­si. Cy­prien lui di­sait dans le ves­tiaire : « Heu­reu­se­ment que tu la prends mal, parce que si tu la prends bien tu ne marques pas. » (sou­rire)

Battre le (Lyon) et le (Mo­na­co) du der­nier cham­pion­nat, c’est un mes­sage fort... C’est long le cham­pion­nat. C’est bien d’être là. Le -- d’au­jourd’hui était pas mal, c’est ce qu’on re­tient. Au­cun joueur ne re­chigne à tra­vailler, à cou­rir pour son col­lègue. L’état d’es­prit est po­si­tif, c’est ce que je re­tiens. Il y a des choix à faire et l’état d’es­prit reste très bon mal­gré la concur­rence.

Coach, ce fut un vrai match abou­ti de votre équipe ? marque pas, d’autres prennent le re­lais. C’est im­por­tant pour vous ?

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.