Le Front na­tio­nal veut une Ré­gion sans mi­grants…

Monaco-Matin - - Côte D’azur - Ch­ris­tian Es­tro­si, Gilles Cla­vreu, Adrien Gros­jean, Xa­vier Garcia, Ru­dy Salles, Éric Ciot­ti, Marc-Étienne Lan­sade,

« Les pro­pos de #Zem­mour sont cho­quants, in­sup­por­tables. Il a dé­pas­sé les bornes.»

lun­di,  h .

« Sou­tien et ami­tié à nos com­pa­triotes mu­sul­mans de #Nice, vi­sés par la bê­tise et la lâ­che­té #ra­cistes.»

dé­lé­gué in­ter­mi­nis­té­riel à la lutte contre le ra­cisme et l’an­ti­sé­mi­tisme, après la dé­cou­verte d’une nou­velle tête de san­glier de­vant la mos­quée EnNour, mar­di, h.

« Voi­là en­fin un ré­pu­bli­cain in­tel­li­gent ! Pour Pois­son, il faut “en fi­nir avec le cor­don sa­ni­taire au­tour du FN”. » conseiller mu­ni­ci­pal can­nois ap­pa­ren­té FN, mer­cre­di h.

« L’UDI sou­tient Jup­pé comme un seul homme. En­fin presque. À Nice, un “cen­triste sar­ko­zyste” qui veut sau­ver sa cir­cons­crip­tion ré­siste en­core.»

se­cré­taire du PS- ta­clant Ru­dy Salles, mer­cre­di h.

« M. @xa­vier­gar­cia semble ou­blier que j’ai sou­te­nu @Ni­co­lasSar­ko­zy aux Pré­si­den­tielles de  et . #Hol­lan­deDe­mis­sion »

jeu­di, h. « Comme pour les ma­gis­trats, @fhol­lande de­vrait écrire une lettre à chaque Frs pour s’ex­cu­ser du dé­sastre dans le­quel il a conduit notre pays. »

ven­dre­di, h.

« Il y a deux sortes de par­ti­sans d’ @alain­juppe. Ceux qui sont trop jeunes pour l’avoir connu et ceux qui sont trop vieux pour s’en sou­ve­nir.» An­neSat­ton­net,vice-pré­si­dente du Dé­par­te­ment en charge de l’Edu­ca­tion, vient à ce titre d’adres­ser un cour­rier à Ber­nard Ca­ze­neuve. No­tant qu’en France, les col­lec­ti­vi­tés « peuvent re­cru­ter dans les ser­vices en contact avec l’en­fance des per­sonnes dont le ca­sier ju­di­ciaire n’est pas vierge et se trouvent dé­mu­nies face au risque de ra­di­ca­li­sa­tion », elle de­mande au mi­nistre de l’In­té­rieur que l’Etat in­forme sys­té­ma­ti­que­ment les­dites col­lec­ti­vi­tés de l’exis­tence d’une fiche S dans trois cir­cons­tances pré­cises : « Au mo­ment du re­cru­te­ment dans les écoles, col­lèges et ly­cées. Au mo­ment de l’agré­ment des as­sis­tantes ma­ter­nelles ou des per­son­nels de crèche. Au mo­ment d’un re­cru­te­ment au sein de tout éta­blis­se­ment en charge de l’en­fance. » Lors de la pro­chaine séance plé­nière du con­seil ré­gio­nal, le  no­vembre, se­ra étu­diée une mo­tion dé­po­sée par le groupe Front na­tio­nal pour « une Ré­gion sans mi­grants ». Cette mo­tion ré­clame que la Ré­gion s’op­pose au plan gou­ver­ne­men­tal de ré­par­ti­tion qui pré­voit que  mi­grants en pro­ve­nance de Ca­lais soient ins­tal­lés dans des com­munes de Paca. Elle de­mande aus­si l’aban­don de toute sub­ven­tion aux as­so­cia­tions dont l’ob­jet est de sou­te­nir l’im­mi­gra­tion. Le pré­sident de la Ré­gion lui-même, Ch­ris­tian Es­tro­si, s’est à plu­sieurs re­prises dé­cla­ré op­po­sé à l’ins­tal­la­tion de mi­grants de Ca­lais en Paca. ja­mais, En­semble! ré­af­firme les prin­cipes de so­li­da­ri­té et de dé­fense in­tran­si­geante des droits hu­mains, à com­men­cer par la li­ber­té de cir­cu­la­tion et d’ins­tal­la­tion, et l’ac­cueil des mi­grants, y com­pris en ré­gion Paca ». Et le mou­ve­ment de gauche de « dé­non­cer les cam­pagnes in­dignes et men­son­gères sur le thème de l’in­va­sion étran­gère, alors que l’ac­cueil des mi­grants ne concerne en France que quelques di­zaines de mil­liers de per­sonnes, tan­dis que les pays voi­sins de la Sy­rie en guerre en ac­cueillent plu­sieurs mil­lions! » « In­ter­agir da­van­tage avec les ci­toyens, faire vivre la dé­mo­cra­tie de proxi­mi­té et la jeu­nesse des idées » : tel est le sou­hait de la nou­velle dé­pu­tée (LR) de la cin­quième cir­cons­crip­tion, Ma­rine Bre­nier, qui veut pro­mou­voir un for­mat plus mo­derne et plus par­ti­ci­pa­tif de concer­ta­tion citoyenne. Elle lance donc « un co­mi­té de ré­flexion non par­ti­san » qui per­met­tra aux vo­lon­taires de sa cir­cons­crip­tion de se réunir ré­gu­liè­re­ment au­tour d’elle, une fois par mois, pour échan­ger au­tour des pro­blé­ma­tiques qui les concernent. « Il s’agit de don­ner da­van­tage de moyens aux ci­toyens de s’ex­pri­mer sur des su­jets de leur quo­ti­dien, quelles que soient les af­fi­ni­tés po­li­tiques de cha­cun, ex­plique-t-elle. Tous les ci­toyens doivent pou­voir contri­buer à la créa­tion lé­gis­la­tive et être force de pro­po­si­tion. » Si vous ré­si­dez dans la

cir­cons­crip­tion des A.-M., qui va de Nice au col de la Bo­nette, et sou­hai­tez être membre de ce co­mi­té, il vous suf­fit de con­tac­ter Ma­rine Bre­nier par mail à l’adresse sui­vante: contact@ma­ri­ne­bre­nier.fr.

(Pho­to N.-M.)

Des jeunes de toutes convic­tions réunis pour dé­battre à l’in­vi­ta­tion de l’UDI, place Ga­ri­bal­di.

(Pho­to C. D.)

Ma­rine Bre­nier.

(Pho­to N.-M.)

Anne Sat­ton­net.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.