Des pro­jets va­rois plein la tête

Monaco-Matin - - Face Aux Lecteurs -

Après avoir pas­sé qua­rante ans à Pa­ris, « un rêve d’en­fant », le pro­duc­teur a dé­ci­dé de se rap­pro­cher de sa fa­mille, à Tou­lon. « On cherche ac­tuel­le­ment une mai­son avec mon épouse, qui a été la plus dif­fi­cile à convaincre (rires). On re­garde entre La Garde et Tou­lon si quelque chose nous plaît. On prend notre temps, mais je ne cache pas ma hâte de ren­trer.» Sa dé­ci­sion était prise de­puis long­temps, mais « il fal­lait convaincre mon épouse, pro­fes­seur de zum­ba, elle di­rige une école de  élèves à Pa­ris... Elle hé­si­tait à tout quit­ter pour re­com­men­cer ». Elle s’est fi­na­le­ment lais­sée convaincre et en­semble, ils en­vi­sagent plus que sé­rieu­se­ment de mon­ter une école de co­mé­dies mu­si­cales... Car Jean-Pierre Sa­vel­li ne re­vient pas sur les traces de son en­fance pour prendre sa re­traite, bien au contraire... « J’ai des pro­jets plein la tête », as­sure-t-il. Une école de co­mé­dies mu­si­cales, mais aus­si des spec­tacles... «Mon­ter sur scène, faire de la mu­sique, ça reste ma mo­ti­va­tion pre­mière », ajoute-t-il. Il pro­duit du coup trois spec­tacles, dont deux mon­tés dans le Var : «Les an­nées , où je re­vi­site le ré­per­toire du film et de la tour­née, et mon conte mu­si­cal, Le Che­va­lier Cris­tal, que nous pré­sen­te­rons le  dé­cembre à  h à Sol­liès-Pont. Un spec­tacle pour les en­fants qui se­ra joué en ville. Comme je m’ins­talle dans le Var à par­tir de l’an­née pro­chaine, on ver­ra beau­coup de Va­rois sur scène.» L’au­teur de la bande ori­gi­nale du des­sin ani­mé Gol­do­rak est aus­si at­ten­du pro­chai­ne­ment pour le tour­nage d’un nu­mé­ro de Touche pas à mon poste... Un ca­len­drier char­gé.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.