Quid de la res­tau­ra­tion ?

Monaco-Matin - - Autour de Monaco -

Une fois les fonds ré­col­tés, que de­vient l’oeuvre en ques­tion? Dans les pro­chains mois, la Vierge Ma­rie et son en­fant de­vraient fi­ler tout droit à Mar­seille au Centre in­ter­ré­gio­nal de conser­va­tion et res­tau­ra­tion du pa­tri­moine (CICRP). C’est ici, après un « voyage » dans un ca­mion cli­ma­ti­sé (entre  et  de­grés) sous le contrôle de la DRAC et avec les pré­co­ni­sa­tions d’un res­tau­ra­teur, que le ta­bleau se­ra pas­sé au peigne fin. Mis à nu… « Une ra­dio­gra­phie ain­si qu’une ré­flec­to­gra­phie se­ront réa­li­sées, ex­plique Guillaume Kientz, conser­va­teur du dé­par­te­ment des pein­tures au mu­sée du Louvre. En gros, ce­la va mon­trer son sque­lette et per­mettre d’af­fi­ner un diag­nos­tic. La ré­flec­to­gra­phie va nous per­mettre de connaître l’ar­tiste et de com­prendre le pro­ces­sus de créa­tion du ta­bleau. » Un dos­sier scien­ti­fique se­ra alors consti­tué pour ai­der à dé­ter­mi­ner le par­ti et le pro­to­cole de res­tau­ra­tion. La pro­cé­dure ha­bi­tuelle est, en­suite, celle d’un ap­pel d’offres au­près des res­tau­ra­teurs. Vien­dra en­suite la - tant at­ten­due - phase de la res­tau­ra­tion. « Pour son âge, c’est quand même une oeuvre bien conser­vée, nuance tou­te­fois Guillaume Kientz. Mais, c’est une très vieille per­sonne. Le fait qu’elle ap­par­tienne à un or­ga­nisme pri­vé l’a ren­du très vul­né­rable. »

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.