Place Mas­sé­na, les po­li­ciers veulent « que la peur change de camp »

Monaco-Matin - - Côte D’azur Carnet -

Ils étaient en­vi­ron 70 place Mas­sé­na, à Nice, hier soir de 22 h à 23 h. La hui­tième ma­ni­fes­ta­tion du genre, en sou­tien à leurs col­lègues de l’Es­sonne at­ta­qués aux cock­tails Mo­lo­tov il y a dix jours. Les po­li­ciers, de tous corps – de po­lice se­cours, de la Bac, de l’uni­té cy­no­phile – étaient ras­sem­blés si­len­cieux, de­bout à cô­té de leurs vé­hi­cules. Ils n’en peuvent plus. « On en a marre d’al­ler tra­vailler la peur au ventre, glisse l’un d’eux. On veut que la peur change de camp. » Ils ré­clament une ré­ponse pé­nale adap­tée à leurs in­ter­ven­tions, une re­fonte de la lé­gi­time dé­fense, des moyens ma­té­riels et hu­mains sup­plé­men­taires. Eux qui sont sou­mis à un rythme ef­fré­né de­puis les at­ten­tats, avec des mis­sions de sur­veillance dé­mul­ti­pliées.

(Pho­to Franck Fer­nandes)

Hier soir, près de  po­li­ciers ont ma­ni­fes­té en ré­cla­mant no­tam­ment des moyens hu­mains et ma­té­riels sup­plé­men­taires.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.